RMC Sport

Manchester United: réunion de crise après la déroute à Watford, les dirigeants veulent Zidane

Après la défaite humiliante (4-1) ce samedi en Premier League de Manchester United à Watford, les dirigeants des Red Devils vont effectuer une réunion d'urgence dans la soirée pour aborder le licenciement d'Ole Gunnar Solskjaer. La famille Glazer aurait demandé à son board d'accélérer sur le dossier Zinedine Zidane.

La direction du club anglais de Manchester United a décidé de se réunir en urgence samedi soir pour évoquer un limogeage de l'entraîneur Ole Gunnar Solskjaer après une nouvelle déroute du club (4-1) à Watford, annonce le quotidien The Times.

La réunion qui doit débuter à 20H00 "pour discuter du limogeage d'Ole Gunnar Solskjaer comme entraîneur", écrit le journal sur son site internet, ajoutant que la direction souhaiterait faire le forcing pour convaincre Zinedine Zidane de lui succéder en augmentant son offre financière.

Le triple vainqueur de la Ligue des Champions avec le Real Madrid, comme entraîneur, n'était a priori pas très intéressé pour s'engager en pleine saison, mais la crise sportive traversée par les Red Devils pourrait changer la donne. Il retrouverait à Manchester Cristiano Ronaldo et Raphaël Varane qu'il a côtoyés longuement dans la capitale espagnole.

Un calendrier compliqué ces prochains jours

Avec 4 victoires lors des 13 derniers matches et des revers en série contre des rivaux directs, Liverpool (5-0) et Manchester City (2-0), et maintenant contre le mal classé Watford, Solskjaer, 48 ans, semble avoir totalement perdu la confiance des joueurs.

Seulement 7e de Premier League à 12 points du leader Chelsea après 12 journées, United peut déjà oublier le titre et est aussi dans une situation tendue en Ligue des Champions.

Avec un match capital en C1 à Villarreal, mardi, un déplacement chez le leader Chelsea dimanche et ensuite la réception d'un Arsenal en grande forme le jeudi suivant, United peut complètement saboter sa fin de saison sur les trois prochains matches et laisser la barre à Solskjaer semblerait un pari extrêmement risqué.

AFP