RMC Sport

Mercato: cinq choses à savoir sur Amine Adli, l'espoir Toulousain pisté par l’OM

L’OM a ciblé le recrutement d’Amine Adli lors de cette fin du mercato hivernal, mais s’expose pour le moment au refus de Toulouse. Talentueux, le jeune milieu offensif de 20 ans suscite de nombreux espoirs.

Orphelin de Morgan Sanson, parti à Aston Villa, l’OM cherche à recruter au milieu lors de cette fin du mercato hivernal. Selon les informations de RMC Sport, Amine Adli constitue la priorité de Pablo Longoria mais est retenu par Toulouse. Le milieu offensif de 20 ans bénéficie d’une belle cote, après son excellent début de de saison en Ligue 2 avec le club de la Ville rose.

Formé à Toulouse 

Originaire de Pézenas, Amine Adli a rapidement débuté le football dès l’âge de cinq ans dans un club local. Dans une région où le rugby remporte les suffrages auprès des supporters, il n’a pratiqué qu’un seul et unique sport, comme l'a récemment expliqué le Midi Libre.

L’occasion de faire ses premières armes chez les juniors avant de passer trois ans du côté de Béziers. Rapidement repéré par le TFC, le milieu a intégré le centre de formation en 2015 et a signé son premier contrat pro dès octobre 2018, à 18 ans. 

Des débuts compliqués en L1

Après avoir poursuivi son apprentissage dans le club alors pensionnaire de Ligue 1, Amine Adli est parvenu à s’illustrer chez les jeunes. Mais il lui faudra finalement attendre près d’un an avant d’avoir une chance chez les pros.

Et tout ne s’est pas vraiment passé de manière idéale. Lancé dans l’élite par Antoine Kombouaré, le milieu a disputé ses trois premières minutes lors d’une correction à Nice (3-0) en décembre 2019. 

Amine Adli en Ligue 1 contre Dijon
Amine Adli en Ligue 1 contre Dijon © Icon Sport

Une première suivie de quelques bouts de matchs lors de la saison galère, puis de la relégation des Violets, après une triste série de 18 matchs sans victoire.

Six minutes contre l’OL, treize de plus face Dijon et c’est finalement lors d’une défaite au Vélodrome (1-0) que le Franco-Marocain grappille le plus de temps de jeu en passant une vingtaine de minutes contre l’OM. Au total, quatre apparitions mais aucune titularisation pour celui qui aura profité de la descente de son club en L2 pour gagner sa place.

Une révélation et un bijou en L2

Difficile de juger Amine Adli pour son passif en Ligue 1 tant les problèmes collectifs de Toulouse ne l’ont pas vraiment aidé à briller. A l’inverse, c’est beaucoup mieux cette saison en deuxième division et à la suite de son replacement dans l’axe par Patrice Garande. Un coach qui ne tarissait pas d’éloges à son sujet après sa première titularisation en août dernier.

"C’est un garçon qui a beaucoup de talent, beaucoup de qualités. Il a une qualité de percussion et de passe. À l’entraînement, il est toujours à fond, s’est ainsi enthousiasmé l’entraîneur toulousain pour le site Les Violets.com. C’est un garçon avec une mentalité extraordinaire. Il est à l’écoute. […] Il a toujours cette idée de bien faire les choses. C’est un joueur d’équipe. Il joue pour l’équipe, pas pour briller tout seul. Dans l’intention, il est top. S’il reste comme ça, il fera une carrière, je suis sûr."

L’avenir a rapidement donné raison au technicien. Auteur de cinq buts et quatre passes décisives en 19 apparitions, le Pitchoun impressionne. Parfois jugé trop altruiste, Amine Adli s’est mué en buteur et a fait parler de lui avec une superbe frappe en lucarne contre Nancy (1-3) lors de la 13e journée de la saison, le 1er décembre. 

"Quand on m’a fait la passe, je n’avais qu’une idée en tête c’était de tirer. Toute la semaine on me rappelle que je ne tire pas assez, s’était alors réjoui le jeune milieu face à la presse. Sur le moment je me suis dit «allez je tire». Et cela me réussit. […] mes coéquipiers m’ont dit que c’était un beau but et ils étaient contents. Maintenant ils vont prendre la confiance et s’attendre à ce que j’en mette d’autres. Et je l’espère, on verra."

Un bon technicien

Sa qualité dans les tirs longues distances ne fait plus vraiment de doute après ce coup d’éclat. Pourtant, Amine Adli possède d’autres atouts à faire valoir et capables d’expliquer pourquoi l’OM s’intéresse à lui. Joueur doté d’un bon potentiel, le milieu international U18 tricolore (5 sélections) fait preuve d’une excellente qualité de passe. En avril 2019, son ancien sélectionneur Lionel Rouxel se montrait même dithyrambique à son sujet auprès de 20 minutes: "Il est assez fin techniquement, avec une bonne vision du jeu. Il peut être à la dernière ou à l’avant-dernière passe décisive".

Pur gaucher, Amine Adli possède une autre qualité non-négligeable dans le football actuel: le milieu est capable de jouer à plusieurs postes sur le terrain. Dans l’axe, il peut évoluer en soutien de l’attaquant grâce à sa faculté à jouer entre les lignes. Mais le Toulousain a déjà été aligné dans un milieu à trois ou même directement sur le côté droit afin de rentrer sur son pied gauche dans les un contre un. 

Un supporter de l'OM

Pétri de talent, Amine Adli voit pour l’instant Toulouse se montrer inflexible concernant un départ cet hiver. Damien Comolli, président du TFC, espère 15 millions d’euros pour son espoir, dont le contrat expirera en juin 2022. Après seulement 26 apparitions chez les pros, Amine Adli compte bien passer à la vitesse supérieure et espère signer... dans le club dont il est supporter. 

Jean-Guy Lebreton