RMC Sport

Mercato: l’hypothèse Zidane à la Juventus relancée

Selon Tuttosport, l’arrivée de Zinedine Zidane sur le banc de la Juventus l’été prochain est toujours une possibilité. Le technicien français semble sur le départ du Real Madrid, même si les écueils sont nombreux pour un retour en Italie.

Il lui reste encore un an de contrat mais des doutes planent sur la suite de l’aventure de Zinedine Zidane au Real Madrid. Un peu plus de deux ans après son retour sur le banc (en mars 2019), l’entraîneur français pourrait quitter les Merengues, qu’il a menés au titre en Liga la saison dernière et jusqu’en demi-finales de la Ligue des champions cette saison, malgré un effectif en fin de cycle et décimé par les blessures. L’idée d’un départ grandit et même le vestiaire pressentirait un envol du technicien cet été. Pour aller où?

Peut-être nulle part puisque l’idée d’une année sabbatique est évoquée à la sortie de son épuisant deuxième passage, marqué par plusieurs épisodes de doutes. Zizou pourrait aussi choisir un nouveau défi et celui-ci semble tout trouvé. Selon Tuttosport, son profil reste une piste crédible pour s’asseoir sur le banc de la Juventus cet été. Son nom est souvent cité dans le Piémont où il a laissé un souvenir indélébile lors de ses cinq saisons (1996-2001), avant de devenir le joueur le plus cher du monde lors de son transfert au Real Madrid (2001) contre 75 millions d’euros.

Une éventuelle arrivée reste encore hypothétique. La semaine dernière, la Gazzetta dello Sport citait Massimiliano Allegri comme la priorité pour prendre la succession d’Andrea Pirlo, dont l’aventure sur le banc ne devrait pas se prolonger au-delà de cette saison. Mais rien n’est fait pour l’entraîneur qui a mené deux fois la Juve en finale de la Ligue des champions.

Un salaire trop élevé pour la Juve

En cas d’arrivée, Zidane devrait aussi revoir ses prétentions salariales à la baisse. Selon Tuttosport, le champion du monde 1998 touche actuellement 12 millions d’euros annuels, plus 3 de bonus. Un salaire beaucoup trop élevé pour la Juve, engagé dans une politique des coûts maitrisée, d’autant que le club paie les deux dernières années de contrat de Maurizio Sarri (6,5 millions) après son départ l’été dernier.

Toujours très apprécié dans le Piémont, Zidane est aussi un rêve d’Andrea Agnelli, président du club très décrié depuis le fiasco de la Super League. L’épisode pourrait provoquer des changements en interne (Agnelli est sur la sellette) et place le club dans une certaine confusion à l’approche de la fin de saison. L’arrivée de Zidane est encore loin d’être bouclée mais l’hypothèse existe toujours.

NC