RMC Sport

OM: Milik, Kamara, Guendouzi... Longoria en dit plus sur les dossiers chauds du mercato

Pablo Longoria, président de l'OM, dont il fut auparavant le directeur sportif, a évoqué dans une interview à L'Equipe toutes les négociations en cours concernant les joueurs prêtés à l'OM cette saison. Il est aussi question de Boubacar Kamara, un dossier complexe.

L’OM rencontre un certain nombre de difficultés sportives ces dernières semaines, ne parvenant pas à inscrire des résultats positifs dans la continuité du jeu séduisant prôné par Sampaoli, qui semble lui-même s'étioler. Et ce, même si, à mi-parcours, le club olympien est loin d’être largué par ses concurrents aux premières places sur le podium. La bonne nouvelle, c’est que les dirigeants marseillais travaillent en coulisses, et que l’effectif de la saison prochaine prend forme, le président s’assurant de la fidélité d’un certain nombre de joueurs. Dans une interview à L'Equipe, Pablo Longoria, président de l'OM, a indiqué que l'avenir de plusieurs éléments de l’effectif, actuellement prêtés à Marseille, de dessinait.

>> Les infos mercato EN DIRECT

Longoria met en garde Kamara

C’est le cas du Polonais Arkadiusz Milik, longtemps écarté des terrains en raison d’une blessure dont il a été victime en fin de saison dernière. De retour depuis peu, Milik cherche sa place dans le projet de Sampaoli, mais du temps lui sera donné: "On a toujours parlé de l'opération Milik comme d'une opération compliquée, rappelle Longoria. Mais c'est un joueur qui, à la fin, sera la propriété de l'OM." Le patron de l’OM s'est montré tout aussi clair pour les joueurs prêtés avec option d'achat. "Guendouzi et Ünder, c'est lié au maintien, détaille le dirigeant. Pau Lopez, s'il dispute 20 matches. Ce sont des options pratiquement automatiques."

Autre point chaud en coulisses, les négociations autour de la prolongation du contrat de Boubacar Kamara, qui arrive à terme en juin prochain: "Les pourparlers sont ouverts depuis longtemps, ils se sont accentués dernièrement, indique Longoria dans L'Equipe. C'est un actif important pour le club, je souhaite qu'il prolonge. Mais il n'y a pas qu'une partie dans des négociations, cela doit être la volonté générale. On a proposé différentes formules pour trouver un schéma où tout le monde s'épanouirait et se sentirait prêt à continuer. Affirmer que tu as proposé un maximum en négociation, ce n'est pas respectueux avec l'autre partie. Il y a match, le ballon est au milieu du terrain, tout le monde doit y mettre du sien."

QM