RMC Sport

OM: Mitroglou proche d’une résiliation de contrat et d'un retour en Grèce

Kostas Mitroglou pourrait rapidement rompre son contrat avec l’OM selon les informations du media grec Sportime. Le buteur s’engagerait dans la foulée avec le club de l’Aris Salonique.

Un grantatakan arrive, un autre s’en va. Arkadiusz Milik tout juste officialisé par l’OM, Kostas Mitroglou devrait plier bagages. Libre en juin prochain, le buteur grec aurait trouvé un accord avec la direction marseillaise pour rompre son contrat plus tôt que prévu dès le mercato hivernal.

Moyennant une compensation financière versée par le club phocéen, l’ancien de l’Olympiacos et Benfica devrait ainsi quitter la Ligue 1 selon les informations de Sportime. A bientôt 33 ans, l’attaquant international (65 sélections) s’engagerait ensuite avec l’Aris Salonique pour 18 mois et un salaire global estimé à 600.000 euros sur la période.

>> Le mercato en direct, toutes les infos

Un flop malgré 16 buts en 50 matchs

En attendant de voir Arkadiusz Milik débuter en Ligue 1, l’OM a peiné avec ses buteurs. Arrivé à la fin du mois août 2017 à Marseille, Kostas Mitroglou n’a jamais réussi à s’y imposer. Recruté pour 15 millions d’euros, le Grec s’est rapidement apparenté à une erreur de casting. Pas au mieux physiquement et plombé par plusieurs blessures, l’ancienne gâchette du championnat grec n’a que trop rarement brillé avec l’équipe du président Eyraud. 

Malgré 16 buts en 50 apparitions, plusieurs énormes ratés face au but lui ont attiré les foudres des supporters olympiens. Dans le dur à l’OM, Kostas Mitroglou a tenté de se relancer lors de deux prêts à à Galatasaray et plus récemment au PSV Eindhoven. Sans jamais retrouver l’efficacité qui fut la sienne en Grèce.

Son retour à la maison pourrait lui permettre de donner un nouveau souffle à sa carrière et de faire oublier ses galères à Marseille. Après Kevin Strootman, un autre indésirable va quitter l'OM.

Depuis le début de la saison, Kostas Mitroglou n'a pas joué la moindre minute sous les ordres d'André Villas-Boas. C'est désormais à Milik de faire vibrer les Marseillais.

JGL