RMC Sport

Pourquoi Thauvin n’a pas souhaité prolonger à l’OM

Un juteux contrat de cinq ans, un club réputé pour sa ferveur populaire, une équipe ambitieuse qui vient de gagner la Ligue des champions Concacaf, l’envie de se lancer dans une aventure excitante avec sa famille. La perspective de rejoindre Gignac au Mexique ne manquait pas d’attrait aux yeux de Florian Thauvin. Mais cette décision s’explique aussi par des derniers mois difficiles au sein de l’OM.

Florian Thauvin quitte l’OM avec la sensation d’avoir subi des critiques souvent injustifiées et trop véhémentes de la part des supporters marseillais. L’attaquant de Marseille estime que quelques fans olympiens, notamment dans le monde impitoyable des réseaux sociaux, ont la mémoire courte. Certains commentaires sur son niveau de jeu, sur un malheureux maillot échangé avec Kylian Mbappé ou sur ses attitudes ont fait mal à Thauvin. Il a lu, et encaissé, sans trop broncher, avec parfois l’envie de rappeler ses statistiques ou sa grave blessure à la cheville.

Au cœur de la crise, quelques banderoles ont également eu du mal à passer dans l’esprit de Thauvin. A l’heure du bilan avant son départ au Mexique, l’immense majorité des fans de l’OM reconnaitra que le champion du monde a tout donné, sans tricher, pour le club phocéen. Mais ce contexte tendu et toutes les critiques des derniers mois n’ont pas aidé l’OM dans son opération séduction pour conserver le natif d’Orléans.

Tensions avec Payet, incompréhensions avec Eyraud

Car Thauvin n’aime pas le conflit. Cette saison, il a pourtant été servi. En point d’orgue, les tensions avec Dimitri Payet, avec à la clé une prise de bec dans le vestiaire, le 17 janvier, au lendemain d’une défaite à domicile face à Nîmes. Notamment en cette fin de saison, les deux hommes ont parfois su mettre de côté leurs désaccords ou leur rancœur pour que le jeu de l’OM n’en fasse pas les frais. Mais ces conflits internes peuvent peser sur la durée, au point que Thauvin ait ressenti, au fil des mois, une vraie usure mentale et l’envie de tourner la page.

La nomination de Pablo Longoria en tant que président et l’arrivée sur le banc de Jorge Sampaoli auraient pu, cependant, changer la donne. Mais l’OM partait de trop loin dans le dossier Thauvin. Le joueur et son entourage n’ont pas apprécié la gestion de son cas par l’ancien président Jacques-Henri Eyraud. Après le titre de champion du monde et une grande saison en 2017-2018, mais aussi et surtout au moment de cette saison blanche après l’opération de sa cheville, Thauvin aurait aimé voir la direction olympienne lui proposer une prolongation de contrat et en faire l’un des joueurs les mieux payés du vestiaire.

Thauvin attendait un signe de l’OM pendant sa longue blessure

Thauvin n’a jamais compris le double discours de JHE. D’un côté, des louanges: "Tu es mon meilleur joueur". De l’autre, une réalité économique: un Thauvin assez loin des Payet ou Strootman dans la grille salariale. Eyraud aurait même laissé à Thauvin le soin de régler quelques factures salées du kiné chargé de sa rééducation à domicile, après sa blessure à la cheville, ce que le joueur olympien a longtemps eu en travers de la gorge.

Thauvin avait d’ailleurs visé, lors de sa dernière conférence de presse, "l’ancienne direction du club", responsable selon lui de l’avoir laissé arriver en fin de contrat avec l’OM.

Perturbant pour le joueur. Frustrant pour le club et les supporters, qui voient partir le meilleur buteur de ces dernières saison pour zéro euro. Au sujet de Thauvin, Jacques-Henri Eyraud avait pourtant eu cette punchline, en mai 2018, qui lui revient aujourd’hui tel un boomerang: "80 millions d’euros pour Thauvin? Je ne regarde même pas."

Le projet sportif olympien n’a pas convaincu Thauvin

Un autre élément a pu également peser dans la balance au moment de faire ce choix, et de privilégier les Tigres plutôt que l’OM, prêt aussi à lui offrir un contrat intéressant: il s’agit du projet sportif et des véritables ambitions affichées par le club phocéen. Malgré les bonnes intentions de Jorge Sampaoli et les bonnes idées de Pablo Longoria, Thauvin a confié autour de lui avoir du mal à évaluer la réelle capacité de l'OM à redevenir un grand club dans les années qui viennent. Le projet de Frank McCourt est flou. Thauvin, comme d’autres fins connaisseurs de l’OM, sont sceptiques quant aux capacités financières du club pour se relancer et jouer à nouveau les premiers rôles.

Si un club européen de tout premier rang s’était manifesté et avait proposé à Thauvin une offre concrète, l’Olympien aurait peut-être hésité. Mais dans ce contexte de crise économique et face à toutes ces incertitudes auxquelles l’OM et le foot français doivent faire face, Thauvin est persuadé d’avoir pris la bonne décision en signant aux Tigres.

Florent Germain