RMC Sport

Real: Zidane mettrait la pression pour obtenir ses dernières recrues

Mécontent de la lenteur supposée des dernières négociations, notamment pour Pogba et Bale, Zinedine Zidane aurait demandé à ses dirigeants d’accélérer, selon Marca. Notamment dans le dossier du Français.

Zinedine Zidane n’a pas le temps d’attendre. Redevenu entraîneur du Real Madrid en fin de saison passée, l’ancien Bordelais a défini un nouveau projet pour la Maison Blanche, qu’il entend d’abord mener à l’aide de recrues de standing. Si la plupart sont déjà arrivées (Jovic, F.Mendy, Hazard, Rodrygo…), contre des sommes records, 'ZZ' n’est pas rassasié. L’entraîneur français entend surtout muscler son entrejeu, alors que Modric, vieillissant, ou Kroos, en perte de vitesse, n’offrent plus les garanties qu’il espère pour ramener le Real au sommet.

ZZ réclame un départ rapide de Bale... et James

Ciblé depuis des semaines, Paul Pogba n’est toujours pas Merengue. Le Tricolore est une cible prioritaire de Zidane, très prompt à flatter le Mancunien bien avant l’ouverture du mercato. En vain, pour le moment, puisque le Real rechigne à répondre aux exigences de MU (estimées à 180 millions d'euros) pour son milieu de terrain, qui multiplie pourtant les appels du pied pour partir.

Une situation qui agace l’entraîneur français. Selon Marca, il aurait ainsi réclamé à ses dirigeants plus de réactivité dans ce dossier, qu’il faudra sans doute conclure avant la fermeture du mercato en Premier League, dans trois jours. Une situation d’urgence, renforcée par les propos confiants d’Ole Gunnar Solskjaer, mais aussi par l’absence de recrutement au poste du Français chez les Red Devils. L’impatience serait moins véhémente pour le Néerlandais Donny Van de Beek. Séduit par son profil, Zidane attend toutefois qu'un accord soit trouvé entre les deux clubs.

Côté départ, une épine de taille demeure dans le pied du Français : elle se nomme Gareth Bale. Son départ avorté en Chine a agacé le Tricolore. 'ZZ' a réclamé à ses dirigeants de trouver une solution avant la fermeture du mercato anglais. Elle peut encore se nommer Tottenham, un temps intéressé par son ancien joueur, malgré ses émoluments. Le cas de James pose également problème au Français, qui a répété à plusieurs reprises qu’il ne comptait pas sur le Colombien qui revient de deux années de prêt au Bayern. A cette heure, le Real Madrid sort d’une pré-saison agitée, avec de nombreux revers à la clé. Les exigences de Zidane ne font pas plus tomber la pression.

PL