RMC Sport

"Un joueur rare, atypique": Isaak Touré, prometteur défenseur recruté par l’OM, raconté par son ex formateur

L’Olympique de Marseille a officialisé jeudi l’arrivée d’Isaak Touré (19 ans), l’un des joueurs les plus prometteurs de sa génération. D’après François Rodrigues, directeur du centre de formation du Havre, où a éclos le nouveau Marseillais, ce dernier est bien plus qu’un phénomène physique de 2,05m. Qualité de relance, capacité d’adaptation, charisme, mental à toute épreuve... Pour son ancien formateur, il a tout pour s’imposer à l’OM sur la durée.

François Rodrigues, en quoi Isaak Touré est un défenseur très prometteur ? Quels sont ses points forts?

On parle souvent de son physique et de ses 2,05m, mais on oublie que c’est un très bon footballeur avant tout. C’est un bon défenseur sur l’homme, capable d’être impactant dans le duel. C’est quelqu’un qui aime le défi physique et le contact avec l’adversaire. Mais c’est aussi un excellent relanceur. Malgré sa taille, il est doté d’une très bonne technique et est capable de venir créer des supériorités numériques. Il aime bien les incursions au milieu de terrain. C’est très rare de voir des rushs chez un défenseur, mais lui, il en raffole. Lancé, il est extrêmement puissant et rapide. Il a surtout une bonne qualité de pied. Son jeu de passe, long ou court, est largement au-dessus de la moyenne. Il est très complet pour son poste et, à mon avis, son potentiel est encore loin d’être complètement exploité.

>> Toutes les infos sur le mercato de l'OM

Dans quel domaine a-t-il encore une marge de progression?

Notamment sur la vivacité et la coordination. Il doit aussi progresser sur le jeu de tête, surtout au regard de sa taille. En ce moment, il touche pas mal de ballons sur corners offensifs et il doit être plus impactant. Défensivement, il doit être une vraie tour de contrôle et le maître des airs.

Quel bilan faites-vous de l’exercice écoulé en Ligue 2, sa première véritable saison après avoir été opéré d’une grave blessure à la cheville en 2020-2021?

Il a fait une bonne saison, alors qu’il n’a pas toujours été utilisé à son poste. Il a même été latéral gauche ! Il a une forte capacité d’adaptation. Paul Le Guen l’a utilisé dans l’axe dans une défense à quatre, en tant qu'axial gauche dans une défense à trois et donc parfois latéral gauche. En Ligue 2, il a fait des matchs avec beaucoup de prestance, beaucoup de mental. C’est un garçon qui n’a pas peur de la pression, il assume complètement son rôle et est déjà complètement mature.

Ça devait être plutôt intrigant de voir un garçon de ce gabarit déborder du haut de ses 2,05m dans le couloir quand il était latéral gauche…

Exactement. C’est paradoxal… Quand j’ai discuté avec Landry Chauvin, le sélectionneur de l’équipe de France U19, il m’a confié que la première fois qu’il avait vu arriver ce gaillard il s’était dit: "Ce n’est pas possible, ce n’est pas un footeux !" Derrière, il a été impressionné par sa capacité de passe verticale pour casser des lignes et sa capacité d’adaptation. Il n’est pas encore très beau à voir jouer avec ce grand corps qu’il doit traîner… Il a plus le gabarit d’un basketteur, il faut l’avouer ! Mais c’est avant tout un très bon footballeur.

Isaak Touré avec l'équipe de France U19 en mars 2022
Isaak Touré avec l'équipe de France U19 en mars 2022 © Icon

Comment imaginez-vous son adaptation à Marseille ? Est-il prêt à jouer beaucoup de matchs ou doit-on se montrer patient avec lui?

Je lui prédis la même évolution que Pape Gueye. C’est quelqu’un qui a beaucoup de confiance en lui. Il va arriver avec beaucoup de respect et se fondre dans la masse. Vous verrez qu’il aura ensuite de plus en plus de temps de jeu et qu’il arrivera à une certaine plénitude sur la deuxième partie de championnat, en janvier ou février. Il va rentrer dans une rotation, c’est une certitude. Pape Gueye, quand il est arrivé, il a commencé doucement, il a eu des bouts de matchs. Si Marseille a profilé ce joueur, c’est qu’ils sentent qu’il est capable de franchir ce palier. Et j’en suis convaincu aussi.

"Quand il met un tacle à un attaquant, je peux vous dire qu’il fait peur…"

A-t-il les capacités de résister à la pression et aux fortes attentes qui accompagnent l’Olympique de Marseille?

Oui, il est armé. C’est quelqu’un qui n’a pas peur de la pression. Au contraire, il s’en nourrit. Il a beaucoup de charisme et de caractère. Il arrive vraiment bien à supporter la pression. Je suis assez serein. Regardez tous les clubs qui tournaient autour… Quand Manchester City jette son dévolu sur un joueur, ce n’est pas seulement pour ses prestations sur le terrain. Personnellement, la simple inquiétude que j’ai, c’est dans l’entraînement invisible. Ce gabarit impressionnant doit être soulagé. Isaak, encore plus que les autres, va devoir faire attention à son alimentation, au sommeil, à ses articulations… Il y a un gros travail de prévention à faire, avant et après les séances.

Sa taille fait donc sa force, mais pourrait aussi faire sa faiblesse à plus long terme…

Au-delà de sa taille, il faut savoir aussi qu’il fait plus de 100 kg! Quand il met un tacle à un attaquant, je peux vous dire qu’il fait peur… C’est un joueur atypique, rare. Le football moderne, surtout à son poste, demande de pré-dispositions athlétiques et il les a. Maintenant, comment va-t-il pouvoir gérer des attaquants extrêmement véloces et malins? Il va falloir progresser sur la vivacité et la coordination. Pour le reste, je suis très confiant.

Felix Gabory Journaliste RMC Sport