RMC Sport

Equipe de France: Gignac va faire les Jeux olympiques

André-Pierre Gignac va bien figurer dans la sélection olympique composée par Sylvain Ripoll, selon Le Parisien. Mais le sélectionneur des Espoirs fait face aux refus de nombreux clubs qui ne veulent pas libérer leurs joueurs pour les JO de Tokyo cet été.

A l’heure où la France s’enflamme pour les performances des Bleus à l’Euro, Sylvain Ripoll prépare les Jeux olympiques de Tokyo et enverra au plus tard le 30 juin la liste des 18 joueurs (plus 4 réservistes) convoqués pour le tournoi nippon. Absente depuis 25 ans et les JO d’Atlanta en 1996, la France possède un superbe vivier de joueurs talentueux répondant aux critères de sélection (être né après le 1er janvier 1997) et pourra également convoquer un maximum de trois joueurs plus âgés.

Selon les informations du Parisien, Sylvain Ripoll va bien faire appel à André-Pierre Gignac pour les JO de Tokyo. A un peu plus d’un mois du début de la compétition olympique de football (le tournoi débute le 21 juillet, soit deux jours avant l’ouverture des Jeux), la présence du buteur des Tigres de Monterrey constitue ainsi l’un des rares faits établis. Pour le reste de la liste, c’est encore flou. Et le nombre de joueurs figurant dans la pré-liste de 50 noms remise au CIO et disponibles pour les Jeux pourrait encore se réduire.

Rennes, le PSG, Lille et Monaco bloquent leurs joueurs

Les JO de Tokyo ne coïncidant pas avec des dates allouées par la FIFA pour les sélections nationales, Sylvain Ripoll aurait déjà essuyé de nombreux refus dans la composition de son groupe. Selon le quotidien, plusieurs clubs ne veulent pas lâcher leurs joueurs pour le rendez-vous tokyoïte.

Rennes retient plusieurs membres des Espoirs comme Eduardo Camavinga, Adrien Truffert, Faitout Maouassa. Egalement susceptible d’intégrer le groupe tricolore de la même manière qu’André-Pierre Gignac, Martin Terrier serait lui aussi bloqué par le club breton. Du côté du PSG, outre le cas Mbappé déjà réglé par Noël Le Graët, Colin Dagba ne serait pas non plus laissé à la disposition de la sélection olympique.

Lille aurait également mis son véto aux départs des quatre joueurs potentiellement concernés par les JO de Tokyo. Le champion de France retiendrait ainsi Jonathan Bamba, Boubakary Soumaré, Jonathan Ikoné et l’expérimenté Benjamin André.

Idem pour Monaco qui pourrait empêcher Aurélien Tchouaméni, Benoît Badiashile, Axel Disasi, Youssouf Fofana et Ruben Aguilar de participer à la compétition prévue au Japon.

Les clubs étrangers ne devraient pas aider

Gravement blessé début mai, Mattéo Guendouzi demeure incertain après avoir déjà manqué la fin de l’Euro Espoirs. Reste encore à savoir si Arsenal le libèrerait s’il parvenait à récupérer avant les JO. D’autres cadres de l’équipe entraînée par Sylvain Ripoll pourraient aussi voir leurs clubs étranges refuser de les laisser à disposition de la sélection olympique.

Illan Meslier sera conservé par Leeds alors que le Bayern compterait sur Dayot Upamecano et Liverpool sur Ibrahima Konaté. L’incertitude demeure également sur la présence de Christopher Nkunku (Leipzig) ou Lucas Tousart (Hertha Berlin) à Tokyo. Avec un stage de préparation dont le début est programmé pour le 28 juin, le temps presse déjà pour Sylvain Ripoll.

JGL