RMC Sport

JO 2016, boxe - Tony Yoka : "Je voulais marquer l'histoire de mon sport"

Tony Yoka

Tony Yoka - AFP

Sacré champion olympique de boxe dans la catégorie reine des +91kg aux JO de Rio 2016 après sa victoire contre Joe Joyce, Tony Yoka revient pour RMC Sport dans l'Intégrale Rio 2016 sur cette médaille d’or historique et livre ses sentiments à chaud.

Tony Yoka-Estelle Mossely, un couple en or à Rio…

Notre objectif est atteint. On était venus pour deux médailles d’or avec Estelle, je pense qu’on a fait des magnifiques Jeux olympiques avec toute la Team Solide (Team France, ndlr) et on tient à dédicacer toutes les médailles à Alexis Vastine. J’ai montré que j’étais un vrai champion. J’ai tenu ma parole.

A lire aussi >> JO 2016, boxe : Tony Yoka décroche un or historique dans la catégorie reine

Que représente cette médaille d’or ?

Cette médaille représente toute ma vie. Je suis né dans la boxe, toute ma famille boxe. Depuis que je suis petit, mon père me rabâche que je serai champion olympique. En 2012 j’étais jeune, et en 2016 il m’avait dit qu’elle serait pour moi cette médaille d’or.

Que vous a dit Estelle Mossely au moment de vous rejoindre sur le ring après le sacre ?

Au moment où Estelle me rejoint, on ne se dit rien, on partage juste ce moment. Il fallait que je sois la dernière médaille d’or française, je suis super fier d’être le successeur de Brahim Asloum seize ans après. On m’a toujours dit que le vrai champion était celui qui arrive tout en haut et qui y reste. Je suis arrivée avec le statut de numéro 1, ce n’était pas facile à porter mais c’est encore plus beau de gagner avec ce statut.

A lire aussi >> JO 2016, boxe : Estelle Mossely, l’ingénieur qui ramène de l’or

Comment avez-vous vécu ce combat final ?

Je me suis préparé toute ma vie pour ce combat final. En demi-finale, le médecin voulait stopper le combat à cause de ma cheville, mais il fallait que ça tienne jusqu’au bout. Le Britannique a mis beaucoup de coups mais j’ai été plus solide et plus précis. L’équipe de France bosse dans l’ombre depuis longtemps, on n’avait pas eu de résultats en 2012 et on a montré qu’on pouvait compter sur nous. On fait 6 médailles sur 10, donc c’est magnifique.

Quel est l’avenir pour vous désormais ?

J’ai envie de partager cette médaille avec mes proches, faire la fête avec eux et profiter de tout cela. L’avenir, c’est le repos, les vacances, le mariage et on repart au travail. Je voulais marquer l’histoire de mon sport. J’ai fait le tour de la boxe olympique, je vais passer en pro.

A lire aussi >> la dernière journée des JO 2016 en direct

dossier :

Rio 2016

Rédaction