RMC Sport

Affaire Pinot-Schmitt: le retour auprès des proches avant les suites judiciaires

Huit jours après l’altercation entre Margaux Pinot et Alain Schmitt au domicile de la judoka, les deux protagonistes se sont exprimés et l’affaire devrait connaître une avancée pendant la semaine à venir. En attendant les suites judiciaires, ils se sont tous les deux offerts un répit chacun de leur côté auprès de leurs proches.

Tout le monde est revenu dans son coin, après une semaine intense. Alain Schmitt est hébergé chez un ami, Margaux Pinot a retrouvé le cocon familial dans l’Est de la France. La température retombe.

Le club de l’Etoile Sportive de Blanc-Mesnil et la Fédération française de judo, rangés derrière la double championne d’Europe, jouent l’apaisement et attendent les prochains développements juridiques après les accusations de violences conjugales portées par la championne olympique par équipe de Tokyo contre son ex-compagnon.

>> Les dernières infos de l‘affaire Pinot-Schmitt

L’athlète et son entraîneur ont sorti la bataille du tribunal de Bobigny en allant sur les réseaux sociaux. D’abord Margaux Pinot, mercredi matin, en postant la photo de son visage tuméfié. Puis Alain Schmitt avec là aussi une image de sa tête garnie d’un œil au beurre noir et d’un gros hématome verdâtre.

Ensuite, chacun leur tour ils ont livré leur version des faits devant les caméras et accompagnés de leurs avocats. La semaine à venir sera normalement beaucoup plus calme. Maître Rachid Madid, le nouveau conseil de Margaux Pinot, a récupéré le dossier étudié mardi soir à la 17e chambre correctionnelle de Bobigny.

Les deux camps se préparent pour l’appel

Les deux camps préparent déjà leurs angles d’attaque pour l’appel qui se déroulera dans plusieurs mois devant la cour d’appel de Paris qui rejugera l’affaire sur le fond. Au cœur de la nuit, mardi, la présidente du tribunal avait déclaré au moment de relaxer Alain Schmitt: "Un tribunal n'est jamais là pour dire qui dit la vérité et qui ment. En l'occurrence nous n'avons pas assez de preuves de culpabilité. Le tribunal vous relaxe."

Les motivations de cette décision de justice devraient être rendues dans la semaine à venir, dès mardi. Il sera alors plus aisé de comprendre la relaxe d’Alain Schmitt prononcée en première instance. Le moment qui a enclenché la tempête médiatique. Le sportif va reprendre ses droits. Samedi, l’institut du judo accueillera la "Champions League", le championnat d’Europe des clubs de judo. Champion de France 2021 des équipes féminines, l’Etoile Sportive de Blanc-Mesnil aurait dû se retrouver sur le tatami avec Margaux Pinot face aux meilleures armadas européennes. Le club du 93 a préféré déclaré forfait et envoyer ses athlètes au vert dans la région grenobloise.

Morgan Maury