RMC Sport

Champions Cup: Dupont savoure le retour du public pour la finale La Rochelle-Toulouse

À la veille de disputer sa première finale de Coupe d’Europe, Antoine Dupont évoque le fait de jouer devant du public pour la première fois depuis de longs mois. Le demi de mêlée savoure, même s’il aurait préféré jouer en France ce choc entre Toulouse et La Rochelle.

C’est un baptême de feu qui attend Antoine Dupont. L’international français s’apprête à disputer sa première finale européenne avec le rôle de capitaine, un choix "naturel" selon son entraîneur Ugo Mola, en l’absence de Julien Marchand. Face à La Rochelle, Dupont et le Stade Toulousain joueront devant du public à Twickenham, environ 10.000 personnes.

"Ça va faire plaisir à tout le monde de revoir un peu de monde dans les tribunes"

"C’est sûr que quand on essaie de se remémorer la dernière fois qu’on a eu l’ambiance d’un public dans un stade, on a l’impression que c’était il y a des lustres, reconnaît Dupont en conférence de presse. On aurait préféré pouvoir la jouer en France avec notre public, mais on a quand même la chance d’avoir du monde."

"Ça va faire plaisir à tout le monde de revoir un peu de monde dans les tribunes, ajoute le Toulousain, conscient de l’attente qui pèsent sur ses épaules et celles de ses coéquipiers. J’ai pu le ressentir, dès que je suis arrivé, l’importance qu’elle pouvait (la Coupe d'Europe) avoir autant pour les joueurs que pour le staff, mais aussi les supporters. Et c’est vrai que depuis le titre de 2019, on est encore plus motivé pour pouvoir la remporter."

"Cette transe, ce Capitole rempli, des images qui nous ont fait rêver étant petits"

Avant cette finale, où il annonce "des étincelles entre les deux paquets d’avant", Dupont se remémore des souvenirs de Toulouse en fête après les derniers titres, ce qui pourrait ne pas être le cas en raison des restrictions sanitaires: "Ça nous rappelle que des bons souvenirs de voir des illustres joueurs du club soulever cette coupe mythique, cette transe, ce Capitole rempli, ce sont des moments, des images qui nous ont fait rêver étant petits. Ça donne une motivation supplémentaire."

JAu avec JFP