RMC Sport

Coupe du monde: l’Argentine se rapproche des quarts

Nicolas Sanchez, auteur de 25 des 45 points de son équipe

Nicolas Sanchez, auteur de 25 des 45 points de son équipe - AFP

L’Argentine a pris une belle option sur les quarts de finale de la Coupe du monde après sa victoire bonifiée face aux Tonga (45-16), ce dimanche. Les Pumas doivent terminer le travail face à la Namibie dimanche prochain avant de retrouver la France ou l’Irlande en quarts.

L’Argentine a passé sans encombre le dernier obstacle significatif qui se présentait sur sa route vers les quarts de finale de la Coupe du monde. En s’imposant face aux Tonga (45-16) ce dimanche, sous les yeux d’un Diego Maradona en fusion, les Pumas ont repris la deuxième place de la poule C mais se sont surtout ouvert un boulevard vers la qualification qu’ils devraient officialiser sans trop de problème face à la Nambie, dimanche prochain. Même en cas d’incroyable contre-performance face à la nation africaine, il faudrait que les Tongiens réussissent l’exploit de faire tomber la Nouvelle-Zélande lors de leur dernier match pour priver les hommes de Daniel Hourcade d’une troisième qualification de rang en quarts.

Les Tonga ont pourtant contrarié les plans argentins en ouvrant le score par un essai de son ouvreur Kurt Morath (0-5, 5e). Comme en 2011 lorsqu’ils s’étaient sabordés en s’inclinant face au Canada, ils ont encore trainé comme un boulet leur défaite face à la Géorgie (17-10) en ouverture de cette édition. Malgré cela, ils auraient encore pu espérer s’inviter en quarts de finale s’ils s’étaient imposés sans concéder le bonus aux Argentins.

Festival en fin de match

S’ils ne se sont jamais rapprochés de ce scénario dimanche, ils sont longtemps restés aux basques des Argentins, qui avaient vite repris la main par deux essais de Tuculet (8-5, 20e) et Imhoff (17-5, 23e). Et si Tonga’uinha a maintenu le suspense avant la pause (20-13, 38e), le gros déchet au pied de Morath (2/6) n’a jamais permis aux Tonga de croire à la victoire.

Bien aidés par ce déchet, les Pumas ont enfoncé leurs adversaires sur trois nouveaux essais de Sanchez (31-16, 64e), Montoya (38-16, 73e) et Cordero (45-16, 80e), synonymes de bonus offensif. Du travail bien fait qui leur assure quasiment la deuxième place. C’est désormais une quasi-certitude, le vainqueur d’Irlande-France dimanche prochain retrouvera l’Argentine en quarts de finale.