RMC Sport

Coupe du monde rugby: Les Gallois balayent la Géorgie

Dominateur de bout en bout, le pays de Galles a parfaitement négocié son premier match de la Coupe du monde de rugby au Japon en l’emportant face à la Géorgie (43-14). Impressionnant en attaque et bonus en poche, les Gallois ont marqué les esprits avant de défier l’Australie et les Fidji.

Un peu moins d’un an après une victoire poussive contre la Géorgie en novembre 2018 (13-6), le pays de Galles a écrasé la formation caucasienne (43-14) ce lundi pour son entrée en lice dans la Coupe du monde au Japon. La sélection entraînée par Warren Gatland n’a pas fait dans le détail pour laminer une équipe géorgienne volontaire mais trop limitée pour résister. 

Un festival offensif avant la pause

Sur le coup d’envoi, Mamuka Gorgodze se rate et commet un en-avant. Sur la mêlée suivante, les Gallois parviennent à transpercer la défense adverse pour un premier essai de Jonathan Davies entre les poteaux. Si l’énorme raté de Dan Biggar sur la transformation face aux perches a pu fait rire, le niveau de ce pays de Galles peut inquiéter tous les autres candidats à la victoire finale dans ce Mondial. Toujours aussi appliqués en défense et efficaces dans les déblayages, les partenaires d’Alun-Wyn Jones ont brillé en attaque. Profitant des espaces ouverts par leur pack, les trois quarts ont envoyés du jeu et cela a rapidement payé. Un deuxième essai rapide de Justin Tipuric puis un troisième de Josh Adams ont permis au XV du Poireau de prendre le large (22-0, 19e).

Malgré une telle avance les Britanniques n’ont pas levé le pied et ont tenté d’obtenir le bonus offensif avant la pause. Si les Géorgiens ont bien résisté pendant une vingtaine de minutes, Liam Williams est parvenu à plonger dans l’en-but adverse pour sécuriser le point de bonus juste avant la mi-temps (29-0, 40e). Objectif atteint pour les partenaires de George North. 

La Géorgie a bombé le torse

Victorieux du Tournoi des VI Nations, Grand Chelem en prime, en début d’année, le pays de Galles a peut-être cru avoir éteint définitivement la douzième nation du classement World Rugby. Dans leur histoire, les Gallois n’avaient compté autant de points d’avance à la pause d’un match de Coupe du monde qu’à deux reprises. Et à chaque fois cela s’était terminé sur un carton face au Japon en 1995 (57-10) et les Fidji en 2011 (66-0). 

Mais la sélection caucasienne a mieux débuté le second acte de cette rencontre. Sur une belle poussée collective des avants, le talonneur Shalva Mamukashvili a permis de sauver l’honneur pour la Géorgie (29-7, 43e) avant de voir le staff gallois procéder à de nombreux changements et finir le travail grâce de nouveaux essais de Tom Williams et George North. Avec six essais inscrits, le pays de Galles a peaufiner ses automatismes.

Les Gallois parés pour la suite du Mondial

Sérieux et solide face à une équipe du Caucase inférieure, le pays de Galles a réalisé un quasi sans-faute pour son entame de Coupe du monde. Mieux, avec la rotation pratiquée en fin de rencontre, Warren Gatland a préparé de la meilleure des manières la suite de son parcours dans ce groupe D. Prochain rendez-vous, un duel face à l’Australie le 29 septembre. Cette affiche entre les Gallois et les Wallabies pourrait bien déterminer le futur vainqueur de la poule et potentiel adversaire du XV de France en quart de finale. 

Viendra ensuite l’heure de bien finir face aux Fidjiens (le 9 octobre) puis de faire tourner face à l’Uruguay (13 octobre). Mais une chose est sûre après ce carton contre la Géorgie, le XV du Poireau figure bien parmi les candidats au titre lors de ce Mondial disputé au pays du Soleil Levant.

Jean-Guy Lebreton