RMC Sport

France-Afrique du Sud: Médard et Kolbe, adversaires d’un soir, se racontent avant de se défier

Maxime Médard et Cheslin Kolbe, coéquipiers au Stade Toulousain depuis la saison dernière, seront adversaires samedi soir (21h05) sur la pelouse du Stade de France, pour le premier test-match de l’automne entre les Bleus et l'Afrique du Sud. Pour RMC Sport, l’international français et le Springbok se sont prêtés à l’interview croisée (vidéo ci-dessus).

L’un sera titulaire et portera le maillot bleu. L’autre débutera sur le banc avec la tunique des Springboks. Maxime Médard, à l’arrière, et Cheslin Kolbe, à l’aile, pourraient se croiser lors de moments décisifs samedi soir. Au Stade de France, les Bleus joueront leur premier match de l’automne 2018 face à l’Afrique de Sud. Un duel que le XV de France n’a plus remporté depuis 2009.

Jouer contre la France pour Kolbe ? "Un très bon challenge, d’autant que je connais quelques joueurs, spécialement Maxime, lui qui m’a toujours donné de bons conseils au Stade Toulousain. Ça va être quelque chose de spécial qu’on partagera entre nous et entre nos deux pays."

Coéquipiers en club

Médard, joueur du Stade Toulousain depuis 2004, trois fois champion de France et deux fois champion d’Europe, a accueilli Kolbe dans la Ville rose l’année passée, en provenance de la province des Stormers (Le Cap).

Et l’ailier sud-africain de 25 ans n’a pas mis longtemps à se faire connaître. Auteur de neuf essais, il a largement contribué à la bonne saison du Stade Toulousain l’année dernière (3e au classement et éliminé en barrages par Castres). Surtout, il a "électrisé" ses adversaires en Top 14, par ses crochets incroyables et sa vitesse d’athlète (il est d’ailleurs le cousin de Wayde van Niekerk, le médaillé d’or aux JO 2016 sur 400m).

Un essai face aux All Blacks

C’est une arme terrible dont vont disposer les Springboks samedi, même s’il n’a connu ses premières sélections que cette année. Auparavant, il était jugé trop "juste" physiquement. "Ma première sélection avec les Springboks a toujours été un but et un rêve de gosse, de représenter mon pays, d’enfiler le maillot vert et or", se souvient Kolbe.

En quatre matchs de Rugby Championship, il a mis tout le monde d’accord, avec notamment un essai sur interception face aux All Blacks lors de la victoire des siens en Nouvelle-Zélande (36-34). Une victoire dont va se servir l’Afrique du Sud: "C’est quelque chose qui nous a fait accumuler beaucoup de confiance. Peu d’équipes ont battu la Nouvelle-Zélande, chez elle en plus. On doit juste prendre le positif de ce match et avancer, construire dans la confiance".

"Explosif et rapide"

Et Cheslin Kolbe a continué sur sa lancée au retour de son périple dans le Sud, notamment en Coupe d’Europe. Le 3 novembre, il était avec Toulouse face à l’UBB (victoire 40-0) lors duquel il a fait un match XXL.

Maxime Médard, d’habitude à ses côtés, ne tarit pas d’éloges sur son adversaire d’un soir: "C’est quelqu’un d’explosif, rapide, tout le temps dans le bon tempo. C’est un grand joueur. Ce qu’il fait en match, il le fait à l’entraînement donc j’évite de me mettre en face (rires)." S’il le croise samedi sur le terrain, Médard va "essayer de (s)’accrocher !" "Comment l’arrêter ? bah un placage au cou, tranquille, plaisante le Français. Il est assez déroutant, il faut avoir un temps d’avance sur lui."

Maxime Médard, douze essais en sélection, a lui retrouvé le XV de France lors de la dernière tournée de juin en Nouvelle-Zélande pour atteindre les 50 capes. International depuis 2008, il n’a pas connu une trajectoire linéaire avec les Bleus. Il aurait dû être l’arrière indiscutable de cette équipe depuis longtemps, sans blessures et méformes. En très grande forme et à 31 ans, il atteint une certaine plénitude. Son dernier objectif en Bleu ? "La Coupe du monde au Japon", lui qui était titulaire en Nouvelle-Zélande en 2011, mais absent de la Coupe du Monde en Angleterre en 2015.

"Allez Max !"

Pour Cheslin Kolbe, jouer contre son coéquipier sera "intéressant". "Il a beaucoup d’expérience derrière lui et a toujours été un grand joueur. Quand on reviendra en club, on pourra en rigoler, jouer de ça entre nous. Je sais que Max donne toujours 100%, je ferai de mon mieux pour mon pays." Le Sud-Africain continue: "C’est une personne qui nous inspire beaucoup à Toulouse. Il a quelque chose de spécial qui vient de la culture française". Et de conclure: "Juste lui souhaiter le meilleur. Allez Max !" Beau joueur.

Wilfried Templier avec JM