RMC Sport

Laporte : "On s’est vus trop beaux"

Bernard Laporte, membre de la Dream Team RMC, estime que le XV de France s’est voilé la face sur son véritable niveau de jeu avant d’exploser face à la Nouvelle-Zélande (62-13), ce samedi. S’il ne point pas du doigt le groupe, il demande des comptes aux décideurs du rugby français.

« On était assommé au bout de 50 minutes. Il faut faire un constat : on s’est vu trop beaux. J’ai envie d’être solidaire des joueurs et du staff. Je me demandais si les joueurs se rendaient compte de la réalité. On n’a pas fait une bonne Coupe du monde. Dès que ça a été difficile, contre l’Irlande, on a pris 25 points. Aujourd’hui, on en prend 60. Nous ne sommes pas invités, c’est un constat simple et banal. Au-delà de dire "les entraîneurs et les joueurs ne sont pas bons", posons-nous les véritables questions.

En 2011, la finale (perdu 8-7 contre la Nouvelle-Zélande, ndlr), c’est l’arbre qui cache la forêt alors que si le Canada avait battu les Tonga, on ne serait pas sorti de poule. On ne s’est pas posé la question, on s’est dit "on aurait pu être champion du monde". Et c’est vrai qu’on aurait pu l’être. Mais on a battu les Gallois d’un point alors qu’ils avaient joué pendant 1h10 à 14. On ne s’est jamais posé les véritables questions. Il faut aller plus loin et se demander : quid de notre formation ?

« Je veux que les dirigeants prennent leurs responsabilités »

Je veux qu’on aille en profondeur et qu’on se demande : de qui ça vient ? Qui a tort dans le système ? Qui n’a pas voulu le révolutionner ? Et la première question est : veut-on que l’équipe de France soit la vitrine du rugby français ? Si on dit oui, il faudra tout articuler autour de l’équipe de France, c’est aussi simple que ça. Il ne peut plus y avoir de guéguerre entre la Ligue, les clubs, la Fédé… Je veux que les dirigeants prennent leurs responsabilités. On n’est pas là pour faire plaisir à Pierre, Paul ou Jacques. On est là pour faire changer les choses. »