RMC Sport

Stade toulousain: avant les VI Nations, les internationaux doivent faire le job contre Gloucester

Dimanche, le Stade toulousain reçoit Gloucester (16h15) en phase de poules de la Champions Cup. Une rencontre capitale avant que les neuf internationaux ne s’envolent pour les VI Nations, et qui pourrait permettre aux Toulousains de recevoir en quart de finale en cas de victoire.

Qualifié pour un quart de finale de Champions Cup, pour la 18e fois en 25 participations, le Stade toulousain a d’ores-et-déjà égalé le record en la matière du Munster (18) sur l’histoire de la Coupe d’Europe. Pas de raison pour autant de galvauder la réception des Anglais de Gloucester, dimanche (16h15) lors de la dernière journée de la phase de poules, afin de s’assurer un quart à domicile en cas de victoire. Chose qui n’est plus arrivée aux Toulousains depuis dix ans.

La dernière fois, c’était face au Stade Français (42-16), et les Rouge et noir avaient ensuite été au bout de la compétition (2010, victoire en finale contre Biarritz, au Stade de France). Après cinq matchs de poule remportés, Toulouse (22 points) doit encore faire un dernier effort, face à une équipe de Gloucester qui espère encore se qualifier parmi les meilleurs deuxièmes avec ses quatorze points.

Ntamack: "Le seul France-Angleterre, c’est ce dimanche"

Cette rencontre sera la dernière avant que les internationaux toulousains ne rejoignent le XV de France pour le Tournoi des VI Nations. Toulouse est d’ailleurs le plus grand pourvoyeur des Bleus: Baille, Marchand, Mauvaka, Aldegheri, Cros, Tolofua, Dupont, Ntamack et Ramos les rejoindront dès dimanche soir, et se tourneront vers le duel face à l’Angleterre (2 février).

Pas question en revanche de penser dès maintenant à ce Crunch à venir, et tout le monde est tourné vers le rendez-vous crucial de dimanche, assure-t-on au club. "Le seul France-Angleterre, c’est ce dimanche, confirme Romain Ntamack en conférence de presse. On tournera la page du club après le match, et après une victoire on l’espère. Ce n’est pas parce que l’on part à Marcoussis (dimanche soir après la rencontre, ndlr), que l’on doit penser à ça. On prend les objectifs les uns après les autres. Le premier c’est de qualifier le Stade Toulousain, on verra après pour l’équipe de France."

Des doublons, toujours des doublons

D’autant que le sujet de l’équipe de France est sensible à Toulouse, souvent victime des "doublons" entre Bleus et Top 14: lors de la Coupe du monde au Japon, le Stade toulousain avait été privé de ses internationaux durant les neuf premières journées de championnat. Et potentiellement, ces mêmes hommes louperont les quatre prochaines journées (UBB, au Racing 92, Montpellier, et à Bayonne).

Alors que Toulouse est septième au classement du Top 14, il est donc primordial de valider le quart de finale européen à domicile. Sur les neuf Toulousains appelés en Bleus, tous seront sur la feuille de match : Ramos, Ntamack, Dupont, Cros et Marchand seront titulaires, alors que Baille, Mauvaka, Aldegheri et Tolofua débuteront sur le banc.

Wilfried TEMPLIER, avec Romain DAVEAU (@daveauromain)