RMC Sport

Laporte : "Je ne peux pas cautionner l’attitude de Galthié"

-

- - -

Serge Kampf fêtait ses 80 ans ce week-end au Brésil. Et quand le mécène du rugby français invite, on se joint à la fête à l’image de Fabien Galthié, entraîneur de Montpellier dont l’équipe était pourtant en compétition ce samedi…Bernard Laporte, membre de la Dream Team RMC Sport, se montre déçu par l’attitude de l’entraîneur montpelliérain.

Appelé affectueusement « Tonton », Serge Kampf est l’un des hommes forts du rugby français qui profite de ses largesses. Fondateur de Sogeti et Cap Gemini, l’homme d’affaires, dont les sociétés sont les partenaires principaux du BO et de Grenoble, fêtait ses 80 ans ce week-end au Brésil où il avait convié la famille du rugby français. De nombreux entraîneurs de Top 14 ont dû décliner l’invitation, faute de match. Pas Fabien Galthié, qui se trouvait à Rio alors que Montpellier recevait Oyonnax (25-9). Bernard Laporte fustige l’attitude de son ancien joueur.

« Les mêmes maintenant qui l’invitent… »

« Ça regarde le club de Montpellier mais vu de l’extérieur, bien sûr que ce n’est pas logique qu’un entraîneur s’en aille se faire plaisir. J’ai expliqué à Serge Kampf -car j’étais invité- que ce n’était pas possible. Je sais que Fabrice Landreau et Guy Novès n’ont pas pu y aller pour cause de travail. Mais ce qui me fait sourire, c’est que Fabien Galthié a quitté la Coupe du monde 2003, dont j’étais le sélectionneur pour les Bleus, car son parrain était décédé. Il n’a pas pu disputer le match pour la 3e place. Que n’ai-je pas entendu ce jour-là. Que ce n’était pas normal. Ce sont les mêmes maintenant qui l’invitent. »

« Galthié a envie de remplacer Saint-André »

« Tout ça est malsain, poursuit Laporte. Sa place était certainement auprès de son équipe et pas là-bas mais après, chacun fait ce qu’il veut, chacun voit les choses comme il l’entend. On n’a pas de jugements à porter si ce n’est que de l’extérieur, ça ne semble pas très sain. Il n’est pas fou Galthié, il est allé là-bas car il y avait les décideurs du rugby français. Il a envie de remplacer Saint-André. Il faut dire les choses comme elles sont. Il faut aller au bout de l’égoïsme. Dieu sait que je suis un défenseur de Galthié et que je le resterai mais là, je ne peux cautionner son attitude. »

« Une image négative pour notre sport »

« Si ça doit être lui le futur sélectionneur de l’équipe de France, c’est une image négative pour notre sport. Serge Kampf a raison d’inviter Fabien mais après c’est l’attitude de Fabien qui est décevante. Ce qui m’a le plus fait rire, c’est la parole de Mario Ledesma (adjoint de Fabien Galthié à Montpellier) qui a dit : « ça ne nous a pas du tout dérangé dans la semaine ». Ça veut dire qu’il ne sert à rien le mec, qu’il soit là ou pas, ça ne dérange en rien ! Donc si on me dit que c’est le futur entraîneur de l’équipe de France, ça me gêne un peu. »

la rédaction