RMC Sport

Stade Français: l'émotion d'Heyneke Meyer après la victoire contre Toulon

Le Stade Français a dominé Toulon (33-30) sur le fil à Jean-Bouin, dimanche, lors de la 7e journée de Top 14. Les Parisiens restent malgré tout lanterne rouge du championnat de France.

Le Stade Français relève la tête. En perdition depuis le début de la saison, tombé dans les tréfonds du classement, lanterne rouge du Top 14, le Stade Français restait sur trois défaites d’affilée. Il a stoppé cette série à domicile dimanche, contre Toulon (33-30). Les Parisiens, en contrôle en début de match, se sont vus refuser un essai de Danty (32e) pour un en-avant litigieux que l’arbitre de la partie n’a pas souhaité vérifier avec l’appui de la vidéo. Le contre toulonnais, qui mène à l’essai sur l’action suivante, a constitué un premier tournant dans ce match. Plongés dans le doute, les Parisiens se sont sabordés à l’entame du deuxième acte sur une passe téléphonée de Steyn qui a profité à Savea (42e).

Une victoire capitale

Le premier essai du RCT avait déjà pour origine une transmission hasardeuse, signe que le doute guette toujours une équipe en difficulté. Le Stade Français, dans son malheur, a eu la force de caractère nécessaire pour réagir dans la foulée par l’intermédiaire de Macalou (47e), servi en bout de ligne. Mais le mal est trop profond. Alors, Rhys Webb a, par deux fois, échappé à la vigilance des Parisiens pour percer puis servir, après une initiative personnelle, le 3e ligne Raphaël Lakafia (69e). La peur de tout perdre, de salir la réputation d’une telle institution peut-être, a rattrapé les Parisiens. Et leur a donné la force de repartir au combat pour inscrire un troisième essai (73e) et repasser devant à huit minutes du terme.

Meyer
Meyer © Capture d'écran Canal+

Les Stadistes sont toujours en danger

Heyneke Meyer, l’entraîneur en chef du Stade Français, s’est offert un sursis. Le Sud-Africain jouait quasiment sa tête contre le RCT. Le coeur lourd, il est apparu très ému lorsque Steyn a délivré les siens au terme d’une fin de match haletante. Le Stade Français est toujours bon dernier du Top 14 mais il s’est rapproché à trois points du duo Brive-Agen et à quatre d’un trio composé de Pau, Montpellier et du Racing 92. Avec le bonus défensif en poche, les Toulonnais sont sixièmes.

dossier :

Stade Français

QM