RMC Sport

Stade Toulousain: Didier Lacroix devient président

-

- - -

C'est officiel : Didier Lacroix est le nouveau président du directoire du Stade Toulousain. Nommé ce mardi par le conseil de surveillance, il prendra ses fonctions le 1er juillet.

C'était attendu. C'est désormais officiel. Didier Lacroix a été nommé président du directoire du Stade Toulousain ce mardi, par le conseil de surveillance de la SASP. Il succédera à René Bouscatel, qui occupait ce poste depuis 1992, à partir du 1er juillet. Philippe Jougla et Thomas Castaignède deviennent quant à eux membres du directoire.

"Je pense que le modèle du Stade Toulousain peut encore être performant sur un plan sportif et économique", a assuré Lacroix tout en soulignant que "bien entendu, le nerf de la guerre sera le financier" et qu'il était "évident que le modèle financier du Stade Toulousain doit être réfléchi".

A voir aussi >> Top 14: pourquoi le Stade Toulousain est tombé si bas

Infront met 3,5 millions d'euros

Ce modèle est d'ores et déjà chamboulé par l'arrivée du groupe suisse de marketing sportif Infront Sports & Media pour gérer pendant au moins dix ans la régie commerciale du club, assurée depuis 1994 par la société A la Une de... Didier Lacroix. Ce qui évite au passage un conflit d'intérêt au nouveau président.

Propriété du conglomérat chinois Wanda depuis 2015, Infront apporte une contribution de "3,5 millions d'euros dont le Stade Toulousain avait besoin immédiatement", a indiqué le directeur général France d'Infront, Jean-François Jeanne. Et ce pour reconstituer ses fonds propres et s'éviter ainsi début juin les foudres du gendarme financier du rugby français.

Un gros palmarès de joueur

Formé au Stade Toulousain, Didier Lacroix a décroché six titres de champion de France (1994, 1995, 1996, 1997, 1999, 2001) ainsi qu’une Coupe d’Europe (1996). Au total, l’ancien troisième ligne a joué 321 matchs avec le club rouge et noir.

Il est devenu ensuite entraîneur des espoirs du Stade Toulousain, de 2002 à 2008, avec un titre de champion de France de la catégorie en 2003. Didier Lacroix était à la tête du groupe "A la Une", régie commerciale du Stade Toulousain depuis 1994.

Et il est issu d'une famille estampillée Stade Toulousain: son père Jean a été dirigeant du club tandis que son frère Michel est membre du conseil de surveillance. Sa nomination à la présidence du directoire du club met fin à près de 25 ans de présidence de Jean-René Bouscatel. Après avoir entretenu le flou sur ses intentions, Bouscatel avait fini par adouber Lacroix fin avril.

Un énorme chantier 

Le nouveau président a une lourde tâche à accomplir afin de reconstruire un club qui vient de vivre une saison cauchemardesque. Deux ans après le départ de son manager emblématique Guy Novès, Toulouse, club le plus titré du rugby français, est absent des phases finales du championnat pour la première fois depuis 41 ans.

Une déconvenue historique qui acte le lent déclin entamé depuis 2012, année du dernier Brennus du club. Conséquence directe de ce déclin national: pour la première fois, le club le plus titré de la Coupe d'Europe (4) ne participera pas à la compétition continentale majeure, et devra se contenter du modeste Challenge européen.

VIDEO >> Le kikadi du mardi 30 mai

LP avec l'AFP