RMC Sport

Top 14: le multiplex de la dernière journée avancé pour recevoir du public?

Des présidents de clubs de Top 14 aimeraient que la 26e et dernière journée, prévue le 5 juin à 21h, soit avancée dans la journée pour ne pas subir le couvre-feu et accueillir du public. Mais cette demande pourrait se heurter à la volonté du diffuseur de conserver ses affiches en prime-time. Les deux parties vont discuter.

Comme annoncé par L’Equipe et confirmé par RMC Sport, des présidents de Top 14 aimeraient changer l’horaire du multiplex de la 26e et dernière journée de championnat, prévue le samedi 5 juin à 21h. Pour ne pas subir l’effet du couvre-feu, qui sera alors à cette date à 21h (le passage à 23h se fera le 9 juin) et également profiter de la jauge des 1 000 personnes possible dans les enceintes, ils verraient d’un bon œil un changement d’horaire.

"Ce retour du public, aussi léger soit-il, permettrait de relancer la machine, explique le président de Lyon Yann Roubert. Et que ce soit pour les clubs, les partenaires ou les supporters, cela ferait du bien à tout le monde. On est tous unanimes là-dessus." Mais il sait bien que des barrières se dressent devant cette envie. L’horaire, évidemment, actuellement incompatible d’un point de vue sanitaire, mais également éventuellement la volonté du diffuseur, Canal+, de ne pas se priver du produit multiplex en prime-time.

Discussions avec Canal+

Et là, le monde du rugby prend des pincettes. "On est tous conscient que Canal+ a fait preuve d’une grande flexibilité cette saison, la preuve en est encore hier (mardi) soir avec la diffusion des deux matchs en retard (Brive-La Rochelle et Montpellier-Toulon, ndlr). Il n’est pas question de leur forcer la main. Nous discutons." Les bonnes relations entre la Ligue Nationale de Rugby et la chaine cryptée, qui ont récemment prolongé leur contrat jusqu’en 2027, permettent ce dialogue.

Reste que l’idée de déplacer ce multiplex est encore loin d’être validée, d‘autant que la finale du championnat Pro D2 est prévue le même jour à 17h30. Il faudrait alors également décaler cette affiche. "Ce sont des briques à bouger, nous admettons que ce n’est pas simple, conclut Roubert. Pour l’instant, nous avons des espoirs, pas des engagements." Une décision, quelle qu’elle soit, devrait être prise d’ici la fin de semaine, voire au début de la prochaine.

Wilfried Templier