RMC Sport

Top 14 : le Stade Français déjà tourné… vers Leicester

Jules Plisson

Jules Plisson - AFP

En déplacement ce samedi à La Rochelle (18h30) pour le compte de la 20e journée de Top 14, les joueurs du Stade Français, qui n’ont presque plus rien à jouer en championnat, penseront déjà fortement à leur quart de finale de Champions Cup, la semaine suivante, contre Leicester.

« On se doit de montrer un meilleur visage chaque week-end. Et le maintien n’est pas encore acquis ». Mais presque. Si mathématiquement, il n’est pas encore acté, n’en déplaise à Jules Plisson, le Stade Français est bien parti, avec treize points d’avance sur Oyonnax, pour se maintenir en Top 14. Une situation loin d’être idéale pour maintenir un groupe sous pression jusqu’à la fin de la saison régulière. « Ce n’est pas compliqué de se motiver pour le championnat, insiste pourtant Plisson. Ce sont des bons tests. Au contraire, si on peut un peu bousculer ceux qui sont au-dessus, on ne va pas s’en priver. »

Mais plus que jouer les trouble-fêtes et bousculer les positions des uns et des autres au classement, le Stade Français a surtout une grosse échéance à préparer la semaine prochaine : son quart de finale de Champions Cup dimanche contre les Leicester Tigers (14h45, heure française), sur leur pelouse de Welford Road. « C’est un super test d’aller jouer à la Rochelle, qui est très costaud et qui, devant son public, est très dur à jouer, relève Antoine Burban. On l’a dit, le championnat c’est fini pour nous, donc on sait que les seules phases finales qu’on aura l’occasion de faire cette année, c’est la Coupe d’Europe. Donc ça commence par ce quart de finale et tout le monde veut le jouer. »

Quesada : « Tout intérêt à faire un gros match »

Sauf qu’il n’y aura pas assez de place pour tout le monde sur le pré. Gonzalo Quesada devra faire des choix, trancher et il compte bien sur ce déplacement à la Rochelle pour peaufiner le XV qu’il opposera aux Anglais. « Avec notre situation, quand on voit notre calendrier après les quarts et tout ce qui arrive, il faut continuer à jouer pour essayer de prendre des points partout où on pourra. On a tout intérêt à jouer un gros match, martèle l’entraîneur du Stade Français. Collectivement pour préparer la suite, pour voir si l’on peut prendre des points à la Rochelle et surtout individuellement pour que les mecs puissent aussi avoir l’opportunité de se montrer. À eux de prouver qu’ils ont la possibilité de postuler pour le match d’après ou s’il y en a d’autres qui sont plus forts en ce moment. » Samedi, sur la pelouse rochelaise, le technicien argentin verra si son message a bien été entendu.

la rédaction avec L.D