RMC Sport

Top 14: "On a perdu 10 ans d'espérance de vie", Forletta et Tauleigne racontent les festivités du MHR

Quatre jours après le sacre de Montpellier en finale du Top 14, Enzo Forletta et Marco Tauleigne ont fait le point sur les festivités du MHR dans le Super Moscato Show. "On a déjà perdu dix ans d’espérance de vie", se marre le troisième ligne.

La fête "ne fait que débuter". Leaders de la troisième mi-temps à Paris puis dans l'Hérault, Enzo Forletta et Marco Tauleigne ont de nouveau évoqué les célébrations du titre de champion de France obtenu vendredi par le MHR face à Castres (29-10) dans le Super Moscato Show. Le pilier s’est présenté au micro de RMC sans voix pour faire le récit de l’après-match.

"Les pâtes tu vas les bouffer ailleurs"

"Guilhem (Guirado) devait dormir chez moi, raconte Forletta au sujet de son capitaine, qui a passé la nuit au stade. J’avoue que je suis parti de la soirée et j’ai oublié de le prendre avec moi. Il a dû dormir en salle kiné et les tables de massage n’étaient pas confortables. Du coup, il m’en veut. Mais j’avoue que sur le coup je n’ai pas été bon".

"On croit que c’est bien d’être champion de France mais en fait c’est un cadeau empoisonné, sourit Tauleigne. On a déjà perdu dix ans d’espérance de vie". Avant d'évoquer une autre soirée agitée, qui l’a vu "perturber" le sommeil de son président Mohed Altrad. "S’il a pris une cuite aussi celui-ci… (…) Je faisais partie du 'RAID' et cela ne s’est pas passé comme prévu. On venait manger des pâtes mais le vigile à l’entrée a dit non, les pâtes tu vas les bouffer ailleurs".

"On va basculer sur du plus sérieux en fin de semaine"

Le troisième ligne revient ensuite sur son imitation déjà légendaire mais critiquée du manager de l’UBB Christophe Urios, quelques heures après le coup de sifflet, dans une boîte de nuit parisienne. "On était au petit déjeuner samedi matin avec Enzo et d’autres joueurs, c’était cacahuètes et bières au menu, et on découvre les vidéos, explique-t-il. J’ai reçu assez rapidement des messages ‘c’est la honte de faire ça’, par rapport au club et au fait que Montpellier a battu Bordeaux en demi-finale. J’étais déjà bourré, j’ai fait ça juste pour ne pas faire du politiquement correct. Je ne pensais pas que ça allait prendre autant d’ampleur, j’en suis désolé de l’avoir fait".

Forletta détaille enfin ce qui attend les Montpéllierains, encore loin de tourner la page du titre. "La semaine ne fait que démarrer. On va aller à une petite garden (party) histoire de faire une soirée, annonce-t-il. Après on va basculer sur du plus sérieux en fin de semaine". Les fêtards prendront ensuite la direction de Barcelone, par "la route des vins" ironise Forletta. Comme pour être certains d’arroser correctement ce premier sacre historique.

JAu avec Super Moscato Show