RMC Sport

Toulon: Boudjellal règle ses comptes avec Giroud et Galthié

Très remonté, Mourad Boudjellal s’est présenté ce jeudi en conférence de presse, afin d’évoquer notamment le cas Thibault Giroud, qui pourrait rejoindre le futur staff du XV de France. "Les caprices de Fabien Galthié, je n’en ai rien à cirer", a lancé le président du RCT.

Il tenait à régler ses comptes. Très remonté, Mourad Boudjellal s’est présenté ce jeudi en conférence de presse, afin d’évoquer notamment le cas Thibault Giroud. L’actuel préparateur physique du RC Toulon fait partie de ceux qui pourraient rejoindre le staff du XV de France, comme réclamé par Fabien Galthié. "Je pense que Thibault Giroud a fait en sorte que la Fédération dérape un peu. Il leur a donné un mode d’emploi. Mais ce n’est pas grave. Je lui souhaite bonne chance en équipe de France. En espérant qu’il ne soit pas viré s’il y a un nouveau président de Fédération fin 2020. La seule façon qu’il ne soit pas viré s’il y a un autre président de la Fédération, c’est d’avoir des résultats. Donc je lui souhaite des résultats", a lâché Boudjellal.

"Les caprices de Fabien Galthié, je n’en ai rien à cirer"

"Mais on ne signe pas quatre ans dans un club avec les engagements que nous avons pris, et dire ensuite "salut". Imaginez si moi, j’avais dit à Thibault Giroud "salut". Je pense que ça aurait coûté assez cher au club. Il y a un principe. Je veux que ce principe soit respecté", a-t-il appuyé, expliquant comprendre "la colère" de son manager Patrice Collazo. "Patrice a des tas de défauts. Mais il a une qualité qui est rare: il est droit. Il s’est engagé avec Toulon et il tient son engagement. Il demande la même chose aux gens qu’il inclut dans son projet. Thibault Giroud était partie prenante totale et intégrante de son projet. Ça veut dire que des gens voient leur petite gloriole personnelle. C’est sûr que l’équipe de France c’est mieux que de s’occuper d’un club", a-t-il lancé, ironiquement.

Boudjellal n’a pas non plus épargné Bernard Laporte, avec qui les relations pourraient donc se rafraîchir. "Il faut faire attention car ça peut aller très vite dans les années qui viennent. J’adore Bernard Laporte, j’ai beaucoup de respect pour lui, mais peut-être qu’il sera obligé de reporter un jogging. Pour moi, il est meilleur en jogging qu’en costume. On ne peut pas se mettre tout le monde à dos. Il faut qu’il tienne ses troupes", a-t-il expliqué, tout en précisant que Laporte "est un très bon président".

Outre Giroud et Laporte, Boudjellal s’en est également pris à Galthié: "Les caprices de Fabien Galthié, je n’en ai rien à cirer, que les choses soient claires. Absolument rien à cirer. On ne commence pas de cette façon un mandat d’entraîneur. Fabien Galthié, je ne l’ai pas vu depuis qu’on a perdu contre l’équipe B de Lyon en quarts de finale."

RR