RMC Sport

Toulon: Lemaitre répond à Clermont sur le contrat d'Azéma

Tout juste nommé manager général du RC Toulon, à la place de Patrice Collazo, Franck Azéma a été présenté ce vendredi matin. Le président Bernard Lemaitre en a profité pour répondre à Clermont, qui a réclamé jeudi des indemnités, considérant que son ancien coach avait rompu son contrat de manière unilatérale.

Toulon entame un nouveau chapitre. Quelques jours après le départ de Patrice Collazo, le président du RCT Bernard Lemaitre a présenté ce vendredi son nouveau manager général, Franck Azéma. "Un entraîneur de grande qualité et aussi un homme de grande qualité", a-t-il souligné. Sa responsabilité sera de redresser la barre alors que le RCT est 13e du Top 14 après huit journées.

Lemaitre a aussi profité de la conférence pour répondre à Clermont. Jeudi, le club auvergnat a pointé dans un communiqué "la résiliation unilatérale" du contrat de son ancien coach (Azéma est parti l'été dernier alors qu'il était lié à l'ASM jusqu'en 2023), expliquant avoir saisi la commission juridique de la LNR pour demander des indemnités, et pour que l'instance se prononce sur "l'homologation" de son nouveau contrat à Toulon.

"J’ai suffisamment de pièces qui témoignent qu’il est totalement libre"

Bref, Clermont a voulu mettre des bâtons dans les roues du RCT, et Lemaitre n'a guère apprécié. "Il est évident que nous ne pouvions pas envisager de travailler avec Franck s’il n’était pas libre juridiquement, a lancé le dirigeant varois. J’ai suffisamment de pièces qui témoignent qu’il est totalement libre. Tout ceci me parait être digne d’une querelle de second ordre."

"L’important c’est de faire les choses dans les règles, ça a été le cas, je n’ai pas d’inquiétude par rapport à cela, a complété Azéma. J’ai ma conscience pour moi. Je ne garde que des bons souvenirs de Clermont. S’il y a des conflits, c’est avec certaines personnes, ça s’arrête là. Ce n’est pas ce que je vais retenir de mes onze années là-bas."

Le staff ne sera pas bouleversé, Michalak toujours attendu

Lors de son intervention, le nouvel entraîneur du RCT a indiqué ne pas avoir l'intention de bouleverser le staff en place, et a précisé que la venue de Frédéric Michalak est toujours d'actualité. "Plus on a de compétences, mieux c'est", a-t-il commenté.

Pour le reste, Azema - qui restera en tribune face à Biarritz samedi - s'est voulu prudent. "Je vais apprendre à connaitre l’effectif, à connaitre les joueurs, a-t-il commenté. Mais ce qui m’intéresse aussi c’est de rencontrer les hommes, de voir quelles responsabilités ils ont envie de prendre. C’est ça une équipe. C’est ce que je vais faire au cours des prochaines semaines. (...) Les objectifs? Evidemment qu’on a envie de remonter au classement. Aujourd’hui on est à cette place-là, il ne faut pas l’accepter mais c’est une réalité. Mais il faut d'abord se concentrer sur les moyens d'y arriver." Et faire en sorte que tout le monde rame dans le même sens, aussi.

"Des fois, la qualité du fruit est dépendante du ver qu’il y a ou qu’il n’y a pas à l’intérieur"

Car Lemaitre, qui avait vivement critiqué son groupe il y a quelques semaines, en a remis une couche sur le comportement de certains joueurs.

"Vous pouvez avoir un superbe projet à long terme, un effectif de grande qualité, à la fois technique et physique, il y a toujours quelques grains de sable, a noté le président. Les grains de sable sont ceux qui viennent gripper la machine dans certains domaines, le leadership ou l’unité de l’équipe par exemple. Ça peut être aussi dans les valeurs de combat, qui sont une marque de fabrique à Toulon. La qualité du jeu décline de tout cela, et c’est ce qui fait la différence entre une équipe qui gagne et une équipe qui ne gagne pas. (...) Des fois, la qualité du fruit est dépendante du ver qu’il y a ou qu’il n’y a pas à l’intérieur." Faut-il donc s'attendre à des départs? "J’ai fait le bilan, les leçons du bilan se tirent au cours de saison", a répondu Bernard Lemaitre, sans en dire plus.

C.C.