RMC Sport

XV de France: Laporte reçu vendredi par Blanquer et Maracineanu

Une réunion aura lieu vendredi matin entre Jean-Michel Blanquer, Roxana Maracineanu et Bernard Laporte dans l'affaire de la contamination au coronavirus de douze joueurs du XV de France en plein Tournoi des VI Nations. L’occasion de dialoguer autour des conclusions du rapport interne mené par la FFR.

Le président de la Fédération française de rugby (FFR) Bernard Laporte sera reçu vendredi matin par Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, de la Jeunesse et des Sports, et Roxana Maracineanu, ministre déléguée chargée des Sports, dans le cadre de l'affaire de la contamination au coronavirus de plusieurs joueurs du XV de France. Ces entretiens auront pour objet d'examiner les conclusions de l’enquête interne menée par la FFR et "feront suite à une réunion technique sur ce dossier" au programme ce jeudi.

La FFR a dédouané Galthié

Douze joueurs du XV de France ont été testés positifs au Covid-19 après le match du Tournoi des VI Nations contre l'Irlande (15-13) le 14 février. La rencontre contre l'Ecosse, qui devait avoir lieu le 27 février, avait dû être reportée. Roxana Maracineanu avait alors demandé une enquête à la FFR, tout en sollicitant le ministère de la Santé, pour faire la lumière sur l'origine de ce foyer de contamination. La FFR a dégagé de toute responsabilité Fabien Galthié, le sélectionneur de l'équipe de France, qui s'est retrouvé dans l'oeil du cyclone pour avoir brisé la bulle sanitaire, notamment en assistant à un match de rugby disputé par son fils.

Joint par RMC Sport, le Professeur Eric Caumes, qui a participé à la rédaction du rapport sur la bulle sanitaire du XV de France, a dédouané Fabien Gathié et affirmé que le protocole sanitaire avait été respecté par l'équipe de France malgré le cluster de contaminations. "La demande du rapport était d’essayer d’établir où il y avait eu un dysfonctionnement et s’il y en avait eu un. La question a été de savoir si Fabien Galthié était à l’origine de ce dysfonctionnement et non, ce n’est pas lui qui en est l’origine. C’est par le rugby à 7", a-t-il martelé.

Le rapport de la FFR doit également déterminer si les joueurs français, sortis pour manger des gaufres dans la rue à Rome avant le match contre l'Italie (50-10) le 6 février, ont également respecté cette bulle sanitaire. "Je ne pense pas qu'il était marqué dans le protocole que les joueurs pouvaient sortir manger des gaufres. Ou alors, s'ils sortent manger des gaufres, il fallait qu'ils soient retestés quand ils re-rentraient dans la bulle au contact des autres", avait réagi la semaine dernière Roxana Maracineanu.

Après la réunion de vendredi matin, un point presse est prévu à 9h.

RR avec AFP