RMC Sport

XV de France: le gros coup de gueule de Madiot contre Galthié et la bulle sanitaire

Invité à réagir sur la polémique au sujet des nombreux cas de Covid au sein du XV de France ce samedi dans les Grandes Gueules du Sport sur RMC, le manager général de Groupama-FDJ, Marc Madiot s’est emporté contre le sélectionneur Fabien Galthié, pointant du doigt le non-respect de la bulle sanitaire chez les Bleus.

La polémique désenfle autour du XV de France. Les nombreux cas de Covid-19 chez les Bleus à l’origine du report du match du Tournoi des VI Nations France-Ecosse avaient mis le feu à la FFR. Vendredi, après les résultats de l’enquête interne remise au ministère des Sports, aucune faute n’a été constatée. Le président de la Fédération Bernard Laporte, Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, de la Jeunesse et des Sports, et Roxana Maracineanu, ministre déléguée aux Sports, ont simplement convenu d’un renforcement du protocole sanitaire. Un ouf de soulagement pour Fabien Galthié, mis hors de cause après avoir été soupçonné d’être le patient zéro (le sélectionneur est allé voir jouer son fils au rugby).

Si la FFR s’en sort donc très bien, l’image du rugby français est néanmoins écornée par cette affaire. Et du côté du cyclisme et de Marc Madiot en particulier, c’est l’incompréhension qui prime. "On ne peut pas être sélectionneur et être le premier à faire des erreurs par rapport à la bulle sanitaire, a soufflé le manager général de Groupama-FDJ ce samedi dans les Grandes Gueules du Sport sur RMC. Après, il y a un engrenage qui vient de la Fédération et de tous les membres de l’équipe de France."

Madiot pointe "une faute" de Galthié

Et Marc Madiot de poursuivre, énervé : "Il y a quand même des choses qui m’ont un peu surpris. Je suis confronté en permanence à ce sujet de la bulle. Quand je lis ou j’entends que le sélectionneur se permet d’aller voir son fils jouer... Rien que ça, pour moi, ce n’est pas recevable. C’est une faute. Moi et mes confrères, quand on est sur le Tour de France, pendant un mois je n’ai pas vu mon fils, je n’ai pas vu ma femme ! Ils ne sont même pas venus le long d’une barrière pour m’apercevoir. Quand on s’engage sur les règles sanitaires, il faut les respecter de A à Z ! La semaine dernière, j’ai fait trois tests Covid, mes coureurs en ont fait quatre avant le départ de la course de samedi (les Strade Bianche). Quand on est dans la bulle, on est dans la bulle, pas à côte !" D'autant plus que selon Madiot, "en rugby, la bulle sanitaire est facile à faire."

S'il rappelle les bons chiffres sanitaires sur le Tour d’Espagne ("zéro cas de Covid !"), le patron de Groupama-FDJ ne veut néanmoins pas en faire des tonnes sur cette affaire. Et refuse d'accabler le sélectionneur. "Cela n’aura aucune conséquence sur la carrière de Galthié. C’est un bon entraîneur, un bon sélectionneur, il va faire le job et tout sera oublié à la fin du Tournoi et encore plus à l’issue de la Coupe du monde", conclut-il.

ABr avec les Grandes Gueules du Sport