RMC Sport

XV de France: Galthié est favorable à un nouveau calendrier international

Invité du Super Moscato Show ce mardi sur RMC, le sélectionneur du XV de France Fabien Galthié a encouragé la mise en place d’un nouveau calendrier international aligné.

C’est un serpent de mer qui agite le rugby français depuis des années: le chevauchement des fenêtres internationales et du Top 14, un véritable casse-tête à gérer pour les clubs dont les intérêts divergent avec ceux de la Fédération française de rugby. Mais cela pourrait très vite changer, alors que les principales nations des hémisphères nord et sud échangent actuellement pour mettre en place un nouveau calendrier pour le rugby international. World Rugby prévoit d’étaler la saison d’octobre à juillet avec, pour commencer, des tournées automnales, puis viendraient ensuite les championnats domestiques, de décembre à juillet. Une dernière parenthèse pour les compétitions internationales serait organisée en avril-mai.

>>> Australie: La Fédération licencie un tiers de ses salariés

Galthié: "On sera à armes égales"

"Je crois que c’est favorable aux joueurs, a estimé ce mardi dans le Super Moscato Show Fabien Galthié, le sélectionneur du XV de France. Car ils auront une véritable plage de repos. Quand ils termineront le Top 14, ils ne partiront pas en tournée. Ils auront la capacité de récupérer et de se préparer. Ce qui est favorable aux joueurs me rend positif. Si les joueurs peuvent se préparer aussi bien que les joueurs des autres nations, j’y suis favorable. Si par exemple, pour les tournées internationales, on va au Sud en avril, et ils viennent au Nord en octobre, on sera à armes égales."

Si la gestion des doublons reste handicapante pour les clubs, Galthié pense qu’une telle révolution sera vertueuse pour le rugby français. "Tout ce qui sera favorable au développement des joueurs, permettra à l'équipe de France de rivaliser. La fenêtre du rugby en France, c’est l’équipe de France, a-t-il assuré. Les joueurs qui vont incarner le rugby en France, ce sont les joueurs qui vont porter le maillot de l’équipe de France. Et derrière, ça va bénéficier aux clubs." L’équilibre entre un championnat qui nourrit les sportifs professionnels et une équipe de France qui gagne est difficile à trouver.

QM avec le Super Moscato Show