RMC Sport

XV de France: Galthié va présenter son staff dans son village de 300 habitants

Fabien Galthié, nouveau sélectionneur du XV de France, va présenter son staff la semaine prochaine à Montgesty (Lot), le village de 335 habitants dans lequel il a grandi.

A peine nommé, Fabien Galthié innove. Le nouveau sélectionneur du XV de France a choisi de délaisser le cadre très institutionnel de Marcoussis (où est situé le Centre national du rugby français) pour présenter son staff à la presse. Il le fera beaucoup plus au sud à Montgesty, village du Lot de 335 habitants où il a vécu. Et dont le maire, Jean-Noël Galthié, est son père. 

"Montgesty est la terre de mon enfance, souligne l’ancien demi de mêlée international dans un communiqué de presse. J’y ai reçu l’amour d’une famille et y ai découvert un sport qui a changé ma vie, le rugby. Quoi de plus naturel que d’y tenir le premier séminaire du nouveau staff du XV de France, à la fin duquel aura lieu une conférence de presse prévue à 11h30. Monsieur Jean-Noël Galthié, maire de Montgesty, village de 335 habitants est honoré de mettre à disposition la salle communal ainsi que la mairie."

La promesse d'un "buffet très gourmand"

Il promet un "buffet très gourmand" à la mairie "car dans le Lot, nous avons une réputation à tenir", poursuit-il. Il a aussi invité les journalistes à venir équipés de clés 3G sans se montrer trop exigeants sur la "rapidité du débit" en raison d’une couverture de réseau mobile pas optimale. 

Galthié devrait donc être entouré de de tout son staff, de Laurent Labit, en charge des lignes arrières, William Servat, responsable des avants, en passant par l’Anglais Shaun Edwards, responsable de la défense, actuellement au Japon avec le pays de Galles, ainsi que Karim Ghezal, qui s’occupera de la touche, ou encore Raphaël Ibanez, futur manager des Bleus. 

Elissalde pas conservé

Jean-Baptiste Elissalde, présent dans l’ancien staff de Jaques Brunel, ne sera en revanche pas de la partie. Il n’a pas été conservé. "Fabien Galthié a composé son staff et il n’en fait pas partie", a indiqué Serge Simon, vice-président de la FFR, ce jeudi dans Le Parisien

NC