RMC Sport
en direct

EN DIRECT - Procès de Benjamin Mendy: une plaignante raconte son agression présumée par Mendy

Le procès de Benjamin Mendy se poursuit en Angleterre, avec en ce début de semaine la parole à l'accusation. L'international français est accusé de 8 viols, une tentative de viol et une agression sexuelle par sept femmes différentes.

Le récapitulatif de la première audition d'une plaignante

Ce mercredi, au tribunal de Chester, a démarré l'audition des témoignages des victimes présumées, qui accusent Benjamin Mendy de huit viols, une agression sexuelle et une tentative de viol. La première plaignante à être entendue dit avoir été victime d'une tentative de viol de la part de l'ex-joueur de Manchester City en octobre 2018.

Son témoignage ne s'est pas fait devant le tribunal, mais auprès de la police lors de son dépot de plainte en janvier 2022. C'est l'enregistrement de cette audition qui a été diffusé au cours de l'audience.

>> La suite du récit dans notre article ICI

Fin de l'audience

L'audience a été ajournée et le procès reprendra demain jeudi.

Fin du contre interrogatoire mené par l’une des avocates de Mendy et par le procureur

Eleanor Laws, une des avocates de Mendy, a tenté de mettre en avant des contradictions dans le récit de la première plaignante. En référence à la phrase où Mendy dit vouloir kidnapper la plaignante, l’avocate dit que c’était du flirt et un ton léger. Mme Laws a ensuite demandé à la plaignante pourquoi elle n’a pas autorisé la police à consulter son portable. La plaignante a répondu qu’elle avait des photos nues d’elle et qu’elle ne voulait pas que la police les voit. Mme Laws a lancé: "est-ce qu’il y a des messages que vous ne vouliez pas montrer?". Négatif pour la victime présumée.

La plaignante a aussi affirmé que Mendy ne lui avait jamais demandé de relation sexuelle. L’avocate dit que la plaignante a dit à Mendy "non" et que l’histoire s’arrêtait là. "Je ne suis pas d’accord", a répondu la jeune femme.

La première des 13 accusatrices a ensuite été interrogée par le Procureur, qui avait dépeint un portrait terrible de Mendy lundi et de la pièce où il aurait attiré des jeunes femmes. Timothy Cray a demandé comment elle a senti Mendy pendant sa présence dans la salle de bains: "Il était hors de contrôle", a-t-elle déclaré. "J’ai répété stop et non" plusieurs fois sans être entendue.

Fin de la journée. Reprise des débats demain avec l’audition en physique d’une des plaignantes. Elle sera confrontée à Benjamin Mendy qui pourrait rester silencieux et laisser la parole à ses avocates.

AV

Le contre-interrogatoire de la plaignante par l'avocate de Mendy

Dans le contre-interrogatoire, l'avocate de Mendy suggère à la plaignante qu'elle et le joueur étaient "ensemble dans le lit" et que les deux flirtaient. La victime précise que ce n'est pas vrai. L'avocate estime aussi que la plaignante aurait pu partir quand elle le voulait au moment où le joueur l'a approchée dans la chambre. La victime répète qu'elle était retenue par lui.

Les derniers éléments du témoignage de la plaignante

Elle a raconté comment le matin après la nuit passée en boîte de nuit puis ensuite chez Mendy, elle s’est réveillée. Elle est allée prendre une douche puis Benjamin Mendy serait entré dans la pièce. Elle lui a demandé de partir. Refus de Mendy qui se rapproche. La plaignante dit s’être saisie d’une serviette puis de ses sous-vêtements pour se protéger. Elle dit à Mendy d’arrêter. Il aurait enlevé son caleçon puis exhiber son pénis vers elle. Elle dit avoir crié "arrête". Mendy lui aurait dit "de quoi as-tu peur? Pourquoi? Je ne vais rien te faire".

La plaignante dit ne pas avoir crié à l’aide car elle ne comprenait pas ce qu’elle vivait malgré la présence d’autres occupants dans la maison. Elle veut partir. Elle tente de commander un chauffeur VTC en vain. Mendy lui aurait dit d’attendre et que son chauffeur la ramènerait vers la gare la plus proche.

Elle s’est dit sous le choc. Mendy lui aurait dit qu’il voulait juste "la voir". La plaignante rajoute: "J’ai essayé de prendre mes distances mais il n’arrêtait pas de me suivre" alors qu’elle tente d’attraper ses sous-vêtements.  Elle dit ne pas savoir comment l’incident s’est terminé.

AV

Le contre interrogatoire de la plaignante n'est pas diffusé

Fin de la diffusion de l’audition de la première plaignante. Place maintenant au contre-interrogatoire mené par l’une des avocates de Mendy. Elle interroge la plaignante. Cette vidéo préenregistrée n’est pas visible en visio-conférence.

AV

Pourquoi la plaignante n'a pas crié

La victime précise ne pas avoir crié car elle ne "comprenait pas ce qu'il se passait" et se sentait déboussolée. "Il était avec une jolie fille la nuit d'avant, je ne sais pas ce qu'il lui est arrivé", ajoute-t-elle.

Elle précise ne pas vraiment savoir comment ça s'est terminé, s'être rhabillée avant de quitter la pièce.

La plaignante raconte l'insistance de Mendy

La plaignate précise qu'elle "n'arrêtait pas de repousser" Mendy et qu'il continuait à "l'attraper". "Il s'est assis sur le lit et m'a mise sur lui", ajoute-t-elle en précisant qu'elle faisait tout pour que la serviette autour d'elle ne s'enlève pas. Elle dit avoir essayé sans cesse de le repousser mais qu'il continait à revenir à la charge.

Elle dit ensuite que Mendy a enlevé son boxer en lui disant "des choses comme 'tu as peur? Tu n'as pas à avoir peur' Il a dit 'je ne vais rien te faire'." Elle précise avoir plusieurs fois demandé au joueur d'arrêter.

L'ami de Mendy identifié par la plaignante comme étant Diacko Fofana

La plaignante aurait identifié un des amis de Mendy comme étant Diacko Fofana, un footballeur né en 1994 comme Mendy et avec qui il a passé une partie de sa formation au Havre. Elle indique juste qu’il était présent en boîte de nuit au même titre que d’autres amis de Mendy. Elle ne le met pas en cause pour le moment (en attente ou pas d’autres éléments). La plaignante dit que c’est bien Diacko Fofana qu’elle avait voulu revoir à Manchester en 2019.

AV

La victime dit qu'elle était ivre au moment d'aller chez Mendy

La victime affirme, dans son témoignage à la police, qu'elle était ivre au moment où le groupe a pris la direction du domicile de Benjamin Mendy. Elle précise plus tard qu'elle était toutefois consciente. Elle dit s'être réveillée le lendemain matin, avoir regardé son téléphone avant de descendre. Benjamin Mendy se trouvait là, lui indiquant avoir un chargeur dans sa chambre et l'invitant à y aller. Ce à quoi elle dit qu'il n'y avait pas besoin et qu'elle avait le sien.

Après ça, la victime dit avoir pris une douche au domicile de Mendy, pensant que tout le monde était en bas. Elle dit avoir ensuite vu Mendy entrer dans la salle de bain alors qu'elle était nue, lui demandant de partir. Elle aurait alors mis une serviette avant d'attraper des sous vêtements pour "se protéger". "Il n'arrêtait pas de m'en empêcher", précise-t-elle.

"Quand il ne regardera pas, je te kidnapperai", aurait déclaré Mendy à la plaignante

La victime raconte avoir rejoint Benjamin Mendy son ami et d'autres personnes dans un restaurant. Ils jouaient à des jeux d'alcool. Le groupe a ensuite pris la direction de deux clubs. Dans l'un deux, la victime dit qu'elle se trouvait avec l'ami de Mendy quand le joueur de City serait venu pour lui dire: "Quand il ne regardera pas, je te kidnapperai." Une phrase qu'elle prenait alors pour une plaisanterie.

Pourquoi toutes les plaignantes ne sont pas présentes à l'audience

Plusieurs plaignantes sont absentes physiquement mais leur témoignage est diffusé au tribunal par le biais d'un enregistrement vidéo. Ceci est autorisé par l'article 28.

>>> on vous explique ce que prévoit la justice britannique pour protéger les victimes et les témoins sensibles

La victime dit avoir rencontré Mendy à Barcelone

Au début de son témoignage de janvier 2022, la victime précise à la police avoir rencontré Benjamin Mendy et un de ses amis à Barcelone en 2017. Elle ajoute avoir échangé avec l'ami du joueur, sans vraiment avoir d'interactions avec Mendy.

C'est l'année suivante qu'elle dit s'être rendue à Manchester pour y voir Mendy et son ami.

L'audience a repris

Cette fois, tout fonctionne: la vidéo du témoignage de la plaignante est actuellement diffusée.

Le procès Mendy va reprendre à 14h30

Le procès Mendy va reprendre après près de 90 minutes de problèmes techniques. Néanmoins, le procès a été suspendu pendant une heure pour la pause déjeuner. A 14h30, place à la lecture de la vidéo de l’audition de la première plaignante, une femme accusant Mendy de tentative de viol en octobre 2018.

C’est une fois les accusations contre Mendy rendues publiques que cette plaignante est allée à la police en janvier 2022. L’audition devrait durer 1h40 environ. Elle sera suivie ensuite d’un autre enregistrement. L’une des avocates de Mendy a pu interroger la plaignante. Cette procédure particulière au Royaume-Uni (article 28) permet aux victimes de ne pas être présente au procès. Ce sera la première fois que la défense de Benjamin Mendy s’exprimera.

AV

Encore des problèmes techniques

Déjà ajourné mardi en raison de problèmes techniques, le procès de Benjamin Mendy qui a repris ce matin, connaît toujours des soucis informatiques. Au moment de la lecture d’une audition d’une plaignante enregistrée par la police, il a été impossible d’assurer sa diffusion. Tout le monde est attente dans la salle du tribunal de Chester. Benjamin Mendy est toujours assis au côté de Louis Saha Matturie, autre accusé dans cette affaire.

A.V

Le premier témoignage va être diffusé

La victime présumée n'est pas nommée pour des raisons légales. Les faits dont elle se dit victime, en l'occurrence une tentative de viol, ont eu lieu en 2018. La victime est allée devant la police en janvier 2022.

Le premier témoignage d'une victime attendu

L'audience a repris au tribunal de Chester, après avoir été ajournée pour raisons techniques mardi. Ce mercredi, un premier témoignage de victime présumée de Benjamin Mendy est attendu.

La demande de Louis Saha

Louis Saha Matturie, un Anglais de 41 ans, est actuellement jugé dans le procès Benjamin Mendy comme co-accusé. Face à l'actualité de cet homonyme ou presque, l'ancien footballeur français Louis Saha a demandé aux médias de bien donner l'identité complète du complice du champion du monde 2018.

>>> on en parle ici

Benjamin Mendy est arrivé au tribunal de Chester

Le procès va reprendre. Ce mercredi, on attend le témoignage de la première victime présumée de Benjamin Mendy.

Le procès ajourné

Reprise mercredi matin. Avant l'ajournement du procès, les jurés étaient sur le point d'entendre l'interview de la police enregistrée sur vidéo avec la première victime présumée de Mendy.

NP

Plus d'informations ici.

Benjamin Mendy de retour à la Crown Court de Chester

Accusé de huit viols, d'une tentative de viol et d'une agression sexuelle, Benjamin Mendy est arrivé à la Crown Court de Chester ce mardi matin, au deuxième jour de son procès, quelques instants après le coaccusé Louis Saha Matturie. Les deux accusés nient en bloc toutes les accusations. La veille, pendant plus de trois heures devant un jury d'assises, le procureur Timothy Cray a dépeint Benjamin Mendy et Louis Saha Matturie comme des "prédateurs prêts à commettre de graves abus sexuels". Le magistrat a crûment décrit les circonstances dans lesquelles les viols auraient été commis au domicile de Benjamin Mendy entre 2018 et 2021. Ce mardi, un autre moment important aura lieu, avec la première prise de parole de la défense de l’ancien international français par Eleanor Laws, son avocate.

Fin des débats pour ce lundi

Le procureur Timothy Cray a fini sa prise de parole, et le jury vient d'être renvoyé. Le procès reprendra demain matin.

Mendy et Matturie accusés d'avoir violé une même femme lors d'une soirée

En août 2021, une femme aurait été violée par Benjamin Mendy après s'être rendue à une fête chez lui - et avoir vu son téléphone être confisqué. Ce même soir, elle aurait ensuite été violée par Louis Saha Matturie, dans la salle de cinéma privée. Matturie aurait ensuite ramenée la femme en question à son domicile, pour la violer une nouvelle fois.

De nouveaux viols présumés sont décrits

Les récits de viols présumés s'enchainent, et font froid dans le dos. Benjamin Mendy est ainsi accusé d'avoir violé une jeune femme dans la salle de cinéma de sa demeure lors d'une soirée en juillet 2021. Durant la même fête, il aurait violé une autre femme: celle-ci se serait réveillée à plat ventre, sur un canapé, avec les bras tenus dans le dos. "Ne bouge pas, ne bouge pas", lui aurait ordonné le footballeur durant l'acte non consenti.

Les détails accablants à l'encontre de Mendy

En octobre 2020, trois nouveaux chefs de viols à l'encontre de Benjamin Mendy. 

Deux femmes ont été invitées à se rendre chez le joueur. Elles devaient remettre les téléphones portables à l'entrée de la maison. Sauf que l'une d'entre elle a caché son téléphone. Benjamin Mendy s'en est rendu compte... Il a pris le téléphone et aurait demandé à la jeune femme de se déshabiller afin de lui rendre son smartphone. La jeune femme l'a fait et l'ancien international français aurait ensuite violé la victime présumée.

Mendy est également accusé d'avoir agressé sexuellement une femme lors d'une fête à son domicile en janvier 2021.

Les premiers détails d'un viol présumé de Benjamin Mendy

Le procureur détaille maintenant un à un tous les crimes présumés de Mendy, et n'épagne aucun détail. Timothy Cray affirme qu'une femme, en 2018, prenait une douche chez Mendy lorsque l'ancien joueur de l'AS Monaco est entré dans la salle de bain et a commencé à se toucher devant elle. La jeune femme a demandé à Mendy de quitter la pièce. L'ancien international français a tenté de la violer.

Depuis 2012

Benjamin Mendy et Louis Saha Matturie auraient ciblé des jeunes femmes "ivres". La première accusation de viol contre Louis Saha Matturie remonte à 2012.

Mendy présenté comme un "prédateur"

"Vulnérable, effrayé, isolé", voici, selon le procureur, les mots qui reviennent le plus dans la bouche des victimes présumées. Benjamin Mendy a été présenté ce lundi matin comme un "prédateur". Selon Timothy Cray, pour les deux accusés, "ces femmes étaient jetables : des choses à utiliser pour le sexe, puis jetées de côté".

L'audience est suspendue. Reprise à 15h15, heure française.

"Les victimes se sentaient enfermées par ce verrouillage spécial."

Depuis quelques minutes, le procureur diffuse des images de la villa de l'ancien défenseur de l'équipe de France qui se trouve à Prestbury, à quelques kilomètres de Manchester. C’est au sein de ce manoir que l’ensemble des faits reprochés à Benjamin Mendy se seraient déroulés entre 2018 et 2021. Le procureur s’est attardé sur une porte qui dispose d’un verrouillage assez spécial. Cette porte ne pouvait être ouverte qu’à l’intérieur de la pièce et d’après Timothy Cray une seule personne savait déverrouiller ce système. Selon le procureur qui cite des témoins : "il y a eu des viols dans ces pièces". Et de poursuivre : "Les victimes se sentaient enfermées par ce verrouillage spécial."

Des images de la maison de Mendy diffusées

En ce moment même, le procureur diffuse dans la salle d'audience les images de la maison de Benjamin Mendy à Prestbury. L'ensemble des pièces du manoir sont diffusées dans un clip réalisé par les services de police.

NP

Timothy Cray: "Les gens voulaient tous être avec lui"

Les faits présumés se sont déroulés entre 2018 et 2021, le procureur rappel que c'est "une période de succès" pour Benjamin Mendy "où il a connu un style de vie privilégié et riche". Avant de poursuivre : "Les portes des restaurants et des boîtes de nuit étaient ouvertes pour le joueur, les gens voulaient tous être avec lui". Le procureur a aussi demandé aux jurés de mettre l'ensemble des sentiments "de côté" dans cette histoire en rappelant que les deux accusés "savaient très bien ce qu'ils faisaient". 

Plus tôt dans l'audience, Timothy Cray a indiqué que pour les accusés, la femme était "jetable". Pause dans l'audience.

Mendy voulait que "chaque femme qui venait chez lui soit disponible pour des relations sexuelles"

C'était le moment très attendu de ce début de procès, la prise de parole du procureur, Timothy Cray, devant les deux accusés : Benjamin Mendy et Louis Saha Matturie.

Le procureur n'a pas mâché ses mots lors de son introduction, selon lui les deux accusés ont fait preuve d'une "indifférence impitoyable" envers leurs victimes présumées. Autre explication du procureur, lors des premiers moments de l'audience, la grande villa de Benjamin Mendy dans le Cheshire aurait joué un rôle sur la "prise de contrôle de leurs victimes" du fait du caractère "isolé" du manoir. Toujours d'après le procureur, la vulnérabilité des femmes a été "accrue" lorsqu'elles étaient au domicile de Benjamin Mendy. Selon ses mots, elles n'avaient plus "accès aux téléphones portables" et les victimes présumées "ont aussi été emmenées dans des pièces qu'elles croyaient fermées à clé". L'audience se poursuit.

>> Lire l'article complet 

Benjamin Mendy est arrivé au tribunal pour le deuxième jour du procès

Que va-t-il se passer aujourd'hui au procès Mendy

Début de l'audience aujourd'hui à 11h30, heure française. L'audience du jour sera encore une fois consacrée à l'organisation du procès et la partie administrative. Le jury ne sera pas présent. Il n'y aura pas d'audience vendredi, la reprise se fera le 15 août avec le moment très attendu de la prise de parole du procureur de Chester. Mardi, la défense de Benjamin Mendy devrait prendre la parole pour la première fois.

Des infos sur le jury

Le jury du procès de Benjamin Mendy sera constitué de huit hommes et quatre femmes qui ont été tirés au sort, plus deux suppléantes. Ils ont été choisis parmi un panel de 38 personnes, avec des questions bien précises pour éviter les conflits d'intérêts. 

Avec la longueur des débats qui est prévus dans les prochaines semaines, la justice anglaise a modifié les horaires du couvre-feu de Benjamin Mendy: ce sera de 21h à 6h. Ce qui devrait lui permettre de faire ses activités, en particulier physiques, avant ou après les audiences. Auparavant les horaires de son couvre-feu étaient de 20h à 7h.

N.P

Plusieurs joueurs de Manchester City auditionnés pendant le procès de Mendy?

Raheem Sterling, Jack Grealish, Kyle Walker, Riyad Mahrez et John Stones, anciens ou actuels joueurs de Manchester City, pourraient être auditionnés pendant le procès de Benjamin Mendy.

Aujourd’hui avait lieu la sélection des jurés pour le procès de l'ancien international français. Un panel de 38 personnes était présent. A ces personnes, on leur a tous demandé s'ils avaient des liens avec les joueurs cités ou s'ils les connaissaient personnellement. Cette demande pourrait être la première piste vers une audition de ces joueurs dans les prochaines semaines.

N.Pelletier

Plus d'informations ici.

Mendy a quitté le tribunal

Fin de la première journée d'audience, Benjamin Mendy vient de quitter le tribunal.

NP

Benjamin Mendy a plaidé non coupable

Benjamin Mendy a plaidé non coupable du dixième chef d’accusation à son encontre. Il avait déjà plaidé non coupable il y a quelques semaines pour les neuf autres. 

Au total, huit viols, une tentative de viol et une agression sexuelle. 

L'ancien international français avec son costume bleu marine, sa chemise blanche et une cravate bleue rayée s'est levé et a répondu "non coupable" lorsque le chef d'accusation a été lu au début de son procès. Depuis le début de l’audience, Benjamin Mendy est accompagné par un interprète.

NP

Début de l'audience

Benjamin Mendy vient de s’installer dans la salle d’audience. Le procès va démarrer avec du retard. 

Qu'attendre de cette première journée de procès?

Cette première journée de procès est très administrative. Elle doit permettre de constituer le jury, définir le nombre de témoins à auditionner, ce qui pourrait déterminer le temps du procès. Le procureur prendra la parole à partir du 15 août. 

Benjamin Mendy est arrivé à son procès

Il n'a pas dit un mot aux nombreux journalistes présents.

Benjamin Mendy arrive à son procès pour viols, le 10 août 2022
Benjamin Mendy arrive à son procès pour viols, le 10 août 2022 © RMC SPORT

4 questions pour comprendre le procès

Cela fait un an maintenant que l'affaire de viols concernant Benjamain Mendy a été rendue publique avec l'incarcération du champion du monde. Depuis, plusieurs autres femems ont porté de nouvelels accusations. 4 questions pour comprendre le procès Mendy alors que celui-ci n'est encore que dans ses prémisses, c'est par ici.

Louis Saha Matturie arrive au tribunal

Aucun lien bien sûr avec son homonyme, l'ancien joueur de Manchester United et de l'équipe de France Louis Saha.

Louis Saha Matturie arrive au tribunal de Chester le 10août 2022
Louis Saha Matturie arrive au tribunal de Chester le 10août 2022 © RMC SPORT

Début de l'audience à 11h, heure française

Benjamin Mendy est attendu au tribunal d'ici quelques instants

Début ce mercredi 10 août du procès de Benjamin Mendy

Le champion du monde 2018 est jugé à partir de ce mercredi à la cour de justice de Chester. Il est accusé par 7 femmes de 8 viols, une tentative de viol et une agression sexuelle. Il comparaît à côté de Louis Saha Matturie, son co-accusé et qui semble être un membre de son entourage. Le procès pourrait durer jusqu'au milieu de l'automne.

https://twitter.com/pierrekoetschet Pierre Koetschet Journaliste RMC Sport