RMC Sport

Le procès de Benjamin Mendy ajourné, reprise mercredi matin

Le procès pour viol de Benjamin Mendy a été ajourné pour la journée de mardi en raison de problèmes techniques avec le son de la télévision à la Crown Court de Chester, alors que les jurés étaient sur le point d'entendre l'interview de la police enregistrée sur vidéo avec les victimes présumées du footballeur.

Le procès pour viol de Benjamin Mendy a été ajourné pour la journée de mardi en raison de problèmes techniques avec le son de la télévision à la Crown Court de Chester. Accusé de huit viols, d'une tentative de viol et d'une agression sexuelle, le footballeur de 28 ans était arrivé plus tôt dans la journée, quelques instants après le co-accusé Louis Saha Matturie. Les deux accusés nient en bloc toutes les accusations.

La veille, pendant plus de trois heures devant un jury d'assises, le procureur Timothy Cray a dépeint Benjamin Mendy et Louis Saha Matturie comme des "prédateurs prêts à commettre de graves abus sexuels". Le magistrat a crûment décrit les circonstances dans lesquelles les viols auraient été commis au domicile de Benjamin Mendy entre 2018 et 2021.

>> Suivez les dernières infos sur le procès de Benjamin Mendy en direct

Benjamin Mendy présenté comme un "prédateur" sexuel

Ce mardi, les jurés étaient sur le point d'entendre l'interview de la police enregistrée sur vidéo avec les victimes présumées de Benjamin Mendy. Mais un problème de son a donc contraint le juge à ajourner le procès à mercredi.

La veille, un énoncé des faits reprochés au champion du monde 2018 et Louis Saha Matturie avait été réalisé avec un sens du détail glaçant. Au-delà des accusations de viol portées contre le Français, le procureur a surtout cherché à montrer l’existence d’un système supposé favoriser les agressions sur les femmes. Louis Saha Matturie, employé comme assistant du footballeur, était ainsi chargé de lui trouver de la compagnie pour ses soirées dans son domicile de Prestbury dans le Cheshire, à quelques kilomètres de Manchester.

"Les accusations montrent que l'une des tâches de M. Saha pour M. Mendy était de trouver des jeunes femmes et de créer des situations où ces jeunes femmes pourraient être violées et agressées sexuellement", a ainsi lancé le procureur Timothy Cray au cours de la journée d’audience où s’il est évertué à présenter Benjamin Mendy comme un "prédateur" sexuel.

AS, avec NP