RMC Sport
en direct

Le sport face au coronavirus en direct: le Grand Prix de France en F1 avancé d'une semaine

GP de France 2019

GP de France 2019 - Icon Sport

Le sport continue de voir son calendrier bouleversé par l'épidémie de coronavirus et ses variants. A l'heure où les campagnes de vaccination se poursuivent un peu partout autour du globe, la question de l'annulation des JO de Tokyo se pose toujours. En France, le retour du public dans les stades se prépare mais pas sans critiques.

F1: le Grand Prix de France avancé d'une semaine

Du changement au calendrier de la saison 2021 de Formule 1. Compte tenu de la situation sanitaire en Turquie, les organisateurs du championnat du monde ont décidé d'annuler, ou du moins de déprogrammer, le Grand Prix stambouliote initialement prévu prévu le 13 juin.

Du coup, le Grand Prix de France se tiendra lui le 20 juin au Castellet, à la place du 27. Les détenteurs d'un billet pour l'événement, qui doit accueillir 15.000 spectateurs par jour, pourront garder leur ticket pour la semaine précédente, ou se faire rembourser.

Real Madrid : Kroos cas contact et placé à l'isolement

Dans un communiqué, le Real Madrid annonce que Toni Kroos a été placé à l'isolement puisqu'il est cas contact d'une personne testée positive au coronavirus. A noter que tous les joueurs du club merengue ont été testés négatifs. S'il n'est pas à nouveau testé négatif dans les prochaines heures, Kroos sera contraint de déclarer forfait pour le déplacement du Real à Bilbao (18h30), dimanche, pour le compte de la 37e journée de Liga.

Le Comité international paralympique promet des Jeux sûrs, malgré la "colère" au Japon

Le président du Comité international paralympique (CIP) Andrew Parsons a reconnu à l'AFP que la tenue des Jeux de Tokyo peut générer de la "colère" parmi la population japonaise en raison de la pandémie, mais a qualifié d'"infimes" les risques de propagation du virus par les sportifs.

"Nous voulons insuffler un sentiment de certitude car nous voyons que la colère vient de cette idée mettant en opposition la sécurité de la population japonaise et les Jeux. Je crois qu'ils peuvent coexister (...) La dernière chose que nous voulons faire est de mettre en péril le système de santé japonais en ce moment même", a-t-il notamment déclaré.

L'état d'urgence élargi au Japon, à 10 semaines des JO de Tokyo

Le Japon a étendu vendredi son état d'urgence, déjà en place sur six départements, à trois départements supplémentaires face à la recrudescence de la pandémie, à dix semaines seulement de l'ouverture des Jeux olympiques de Tokyo.

"Nous avons décidé d'ajouter les départements de Hokkaido, Okayama et Hiroshima à ceux déjà sous état d'urgence" jusqu'au 31 mai, a annoncé le Premier ministre nippon Yoshihide Suga.

Cet état d'urgence prévoit des restrictions moins sévères que les stricts confinements instaurés ailleurs dans le monde. Il consiste surtout à restreindre l'activité de certains commerces physiques, imposant notamment la fermeture temporaire des bars et restaurants servant de l'alcool, sous peine d'amende. Certains grands magasins et cinémas ont aussi été fermés.

Avec AFP

Une pétition contre les JO au Japon

Après la parution d'un sondage où 59% des personnes intérogées se disaient en faveur d'une annulation des Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet au 8 août), l'opposition a franchi un nouveau cap. Des militants anti-JO ont soumis une pétition demandant l'annulation du rendez-vous olympique dans la capitale nipponne.

Plus de 352.000 personnes ont signé une pétition en ligne intitulée "Annulez les Jeux olympiques de Tokyo pour protéger nos vies", lancée début mai par Kenji Utsunomiya, avocat et ancien candidat au poste de gouverneur de Tokyo.

La vitesse particulièrement rapide avec laquelle les signatures ont été collectées sur la plateforme Change.org au Japon "reflète l'opinion du public", a-t-il déclaré à la presse."

Cette fois, la question est de savoir à quoi nous donnons la priorité, la vie ou une cérémonie et un événement appelés Jeux olympiques", a encore expliqué Kenji Utsunomiya. Cet opposant aux JO réclame également que la ville hôte puisse avoir le droit de demander "instamment" au CIO d'annuler les Jeux.

Ces activistes ont envoyé leur pétition par courriel au CIO et au Comité international paralympique (CIP) et adresseront ensuite des courriers postaux aux organismes internationaux, tout en prévoyant de soumettre le même texte au gouvernement japonais et au comité d'organisation des Jeux de Tokyo.

Avec AFP

Bonjour à tous,

Malgré la situation sanitaire liée au coronavirus, le retour du public dans les stades français est prévu pour le mercredi 19 mai. Mais les supporters ne bénéficieront pas d'un allègment du couvre-feu pour assister à la finale de la Coupe de France. Sauf grosse surprise, le duel entre le PSG et Monaco, mercredi prochain, se déroulera donc à huis clos. Du côté de l'UEFA, on a tout fait pour avoir des spectateurs lors de la finale de la Ligue des champions entre Chelsea et Manchester City. Initialement prévue le 29 mai à Istanbul, cette rencontre a été relocalisée à Porto (Portugal) afin de permettre aux supporters des deux équipes d'y voyager depuis l'Angleterre.

RMC Sport