RMC Sport

JO2018: Papadakis et Cizeron "ne se sont pas fait flouer" par les juges, estime Péchalat

Selon l'ancienne patineuse, consultante pour RMC Sport, la médaille d'or remportée par les Canadiens en danse sur glace lors de ces JO n'est pas déméritée. Et la deuxième place obtenue par les Français est "loin d'être un échec".

Ils n'ont pas à rougir de leur médaille d'argent. Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, malgré un nouveau record du monde sur le programme libre ce mardi, ne sont pas parvenus à reprendre la première place à leurs rivaux canadiens pour s'octroyer la médaille d'or. 

"Aucun regret à avoir aujourd'hui"

La patineuse Nathalie Péchalat, membre de la Dream Team Olympique RMC Sport, est revenue sur la performance des Français sur le programme libre.

"Très aériens, très fluides, ils étaient dans leur bulle. C’était un moment en suspension avec aucune erreur, donc ils n’ont absolument aucun regret à avoir sur leur performance aujourd’hui.”

Alors que le président de la Fédération française des sports de glace (FFSG), Didier Gailhaguet, a remis en cause la partialité d’une juge canadienne sur la notation du couple Français, Nathalie Péchalat estime que les Canadiens sont loin d'avoir volé leur médaille d'or.

"Ils n’ont absolument pas démérité. La première partie notamment avec le tango était très technique, très physique. On les sent plus sportifs. Les Français et les Canadiens n’ont pas le même patinage. [...] Eux aussi ont réalisé une performance parfaite", juge-t-elle.

"On enlève la note la plus haute et la plus basse"

Avant de revenir plus en détails sur le fonctionnement de la notation en patinage artistique, pour appuyer ses propos.

"Pour moi les Français ne se sont pas fait flouer. Il y a 13 nationalités parmi les juges, donc on a forcément des nations fortes comme le Canada et la France. Ensuite il y a un tirage au sort pour déterminer les juges qui noteront le programme court et le programme libre."
"Il y a avait une juge française pour le programme court, comme la juge canadienne, et la Française n'a pas été tirée au sort pour la danse libre. C'est très probable que la juge canadienne ait favorisé un peu les Canadiens, au même titre que la juge Française aura favorisé un peu le couple Français. [...] A chaque fois on enlève la note la plus haute et la note la plus basse des juges, justement pour palier à ce genre de problème lorsqu'il y a des rivalités. La note de la Canadienne, si elle a été la plus basse pour les Français aujourd'hui, de toute façon elle a été éliminée", explique-t-elle.

"Un retard de points trop important"

Pour la patineuse, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont accusé un retard trop important lors du programme court pour pouvoir espérer obtenir l'or ce mardi.

"C’est le programme court une fois de plus qui détermine le classement final. Deux petites erreurs ont coûté cher aux Français, dans la séquence de pas partiels et un petit déséquilibre dans le porté. Même s’ils ont terminé premiers de la danse libre aujourd’hui, ils avaient engrangé un retard de points trop important hier", analyse-t-elle.
Thomas Giangrande avec C. P.