RMC Sport

Boxe: malgré un pouce cassé, Yoka foudroie Léonet

-

- - -

Le quatrième combat professionnel de Tony Yoka s’est terminé comme les trois premiers: le Français, lancé dans la quête d’une ceinture mondiale depuis un an désormais, a dominé sans trembler l’ancien champion de France des poids lourds, Cyril Léonet, par KO à la 5e reprise.

On attendait de le voir sur un vrai combat, plus sérieux, plus tendu, plus disputé que les trois premiers contests qu’il avait eu à relever. On l’a vu. Et cette fois, le résultat sera forcément plus probant aux yeux des critiques et des observateurs. Ce samedi au Palais des Sports de Paris, il n’y a pas eu match entre Tony Yoka et Cyril Léonet. Ce dernier a vu son plan – tenter de monter en régime doucement mais sûrement au fil du combat – se déliter d’entrée, dès le 1er round, quand le champion olympique des poids lourds à Rio a donné le la en agressant son adversaire, profitant notamment de son allonge. "Il fallait que je m’impose", a confié l’intéressé à l’issue du combat au micro de Canal Plus, qui se sera achevé avant la fin de la 5e reprise, sur une droite autoritaire, qui aura envoyé au tapis Léonet, et conduit l’arbitre à ordonner la fin du duel.

Il a combattu avec un pouce fracturé

"Cyril, c’est un grand champion, a poursuivi Yoka. Il a été cinq fois champion de France. On est tout le temps à 9.000 kilomètres de nos familles. Cela a été un mois difficile pour moi. J’ai été sans cesse remis en question." Une allusion évidemment au chantage à l'adultère dont il a été victime et à ses trois non-show qui lui ont valu un an de suspension avec sursis par la fédération française de boxe, alors que Yoka risque toujours une suspension ferme, cette fois, de la part de l’AFLD. Une réponse, aussi, à ses détracteurs qui mettaient en avant le manque de défi de ses précédents combats. Mais finalement, Yoka a répondu présent sur le ring.

"J’aimerais devenir champion de France"

"Je me suis fracturé le pouce il y a quelques jours. J’ai hésité à faire ce combat mais finalement j’ai serré les dents", a confié encore Yoka en fin de combat. La conquête peut continuer. Avec un premier titre prochainement? "Je prépare deux combats cette année. J’aimerais devenir champion de France, a confié le Parisien. J’ai un combat prévu le 23 juin. Si le champion de France (Raphaël Tronché) est d’accord pour m’affronter… on ne lui a pas encore demandé. L’autre? C’est une grosse surprise, je ne peux pas encore en parler."

VIDÉO. Le best-of du Grand Week-End Sport du samedi 7 avril

A.D