RMC Sport

Boxe: première ceinture pour Yoka, vainqueur par KO de Big Joe

Toujours invaincu chez les professionnels, Tony Yoka s'est imposé par KO ce vendredi soir face au boxeur belge Joel Tambwe Djeko. Le champion olympique français s'est ainsi emparé du titre vacant de l'Union européenne chez les poids lourds.

Premier butin dans la conquête. Tony Yoka s'est emparé ce vendredi de sa première ceinture professionnelle, celle du titre vacant de l'Union européenne des poids lourds. Dans la H Arena de Nantes, le champion français, toujours invaincu, a battu le boxeur belge Joel Tambwe Djeko par KO à la 12e reprise.

Le titre n'est pas majeur mais il a le mérite de donner un peu d'épaisseur à la carrière de Tony Yoka chez les pros, débutée en 2017 avec plusieurs combats jugés peu intéressants. De retour d'une fracture à une main subie lors de sa dernière victoire, dans cette même salle en novembre face à l'Allemand Christian Hammer, le Français de 28 ans devait cette fois faire face à un adversaire annoncé plus coriace.

Connu pour avoir fait trois semaines de prison aux États-Unis à cause d'un avant-combat mouvementé, Joel Tambwe Djeko a d'ailleurs causé du grabuge avec la gifle qu'il a littéralement donnée lors de la pesée de jeudi. Sur le plan sportif, Big Joe, son surnom lié à son mètre 98, n'avait jamais été battu avant la limite jusqu'alors. Y compris l'an dernier, lors de son premier combat dans cette catégorie (il évoluait auparavant en lourds-légers).

Le KO obtenu dans le dernier round

Le dur à cuire de Moleenbeek a d'ailleurs montré ces qualités qui l'empêchaient de tomber. Les premières minutes d'observation passées, Tony Yoka a pris l'ascendant dans le deuxième round avec plusieurs directs bien sentis et un rythme soutenu. Mais Big Joe, doté d'une belle capacité à encaisser, a longtemps résisté. Il a tenté de monter en puissance, à partir de ses ripostes remarquées dans la quatrième reprise. Le Français a néanmoins su gérer les temps faibles, sans se laisser déborder et en conservant une avance confortable.

Puis dans le douzième et dernier round, Tony Yoka a accéléré. À une minute de la fin, il s'est déchaîné sur Big Joe, bloqué dans les cordes, l'oeil droit mal en point. "Forcément, je le voulais ce KO. C'est mon dixième combat, mon premier en douze rounds. Ça m'a permis de travailler des choses pas communes. Je veux être le plus complet possible. Au final, voilà une victoire avant la limite et une belle ceinture", a résumé le boxeur tricolore au micro de Canal+.

Tony Yoka en est donc à 10/10 sur ses combats professionnels. Pour Joel Tambwe Djeko, il s'agit là de sa troisième défaite, après huit succès consécutifs (sur un total de dix-sept).

Mossely garde sa ceinture

Un peu plus tôt dans la soirée, Estelle Mossely, la compagne de Tony Yoka, a conservé sa ceinture de championne du monde IBO des poids légers qu'elle possède depuis 2019. Elle a battu pour cela l'Allemande Verena Kaiser aux points. La championne de 28 ans demeure ainsi invaincue sur la scène professionnelle, avec neuf victoires (dont un par KO technique) en autant de combats.

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport