RMC Sport

Djokovic, à la conquête du royaume de Nadal

Novak Djokovic

Novak Djokovic - -

Vainqueur des quatre plus gros tournois du début de saison, Novak Djokovic s'attaque à un nouveau défi : contester la suprématie de Rafael Nadal sur terre battue. Et ce dès le tournoi de Monte-Carlo.

C’est le rendez-vous à ne pas manquer ! En tout cas, si les deux principaux acteurs de ce début de saison tiennent leur rang. Après la tournée américaine ponctuée par deux victoires de Novak Djokovic sur Rafael Nadal en finale d’Indian Wells et de Miami, les deux champions ont rendez-vous à Monte-Carlo pour une fin de série programmée. L’Espagnol, n°1 mondial, est invaincu sur le Rocher depuis ses débuts en 2005. Son dauphin au classement ATP rest, lui, sur une série de 24 succès depuis son début de saison. Enorme choc en perspective !

« Les choses ont changé. Ce n’est plus le face à face Federer-Nadal qui va passionner les spectateurs, mais le mano a mano entre Nadal et Djokovic », note Patrice Dominguez. Vainqueur de 22 titres dans sa carrière, Djokovic en a seulement enlevé quatre sur terre battue dont un seul significatif à Rome en 2008. Son pourcentage de victoires sur cette surface sur toute sa carrière s’élève à 73%, contre 76% pour Federer et 93% pour Nadal. « Tout va se jouer entre Nadal qui a pratiquement tout gagné depuis cinq ans et Djokovic qui doit confirmer ses progrès sur terre battue qui n’est pas sa meilleure surface », continue l’ancien DTN.

Nadal mène 9-0 sur terre battue

Dans le monde du tennis, ils sont nombreux à attendre l’affrontement entre les deux hommes. Si Nadal mène 16-9 contre le Serbe, il domine largement « Nole » sur terre (neuf succès pour aucune défaite). Alors forcément, on s’interroge sur une éventuelle fin de règne. « Ce n’est pas la fin de l’ère Nadal, temporise Arnaud Di Pasquale, responsable du haut niveau masculin à la FFT. Maintenant, depuis le début de l’année, Djokovic est au dessus. Il enchaîne les grosses victoires. On l’a déjà vu fléchir, mais désormais, il n’a plus de saute de déconcentration. » Le match ne fait que commencer.

dossier :

Rafael Nadal

PT avec VS