RMC Sport

Dominguez : « La victoire de Djokovic »

Patrice Dominguez

Patrice Dominguez - -

« On a assisté à un scénario-catastrophe ce dimanche. Jamais on n’aurait imaginé après le double de samedi que les choses tourneraient aussi mal pour les Français. Les deux matches ont été à sens unique. Gaël Monfils n’a jamais très bien réussi face à Novak Djokovic. Le Serbe s’est comporté en patron lors de cette finale. Il a notamment interdit à Gäel de prendre l’initiative de l’échange. Il a su aussi motiver le public en prenant le micro et en martelant : ‘On peut battre les Français, ils ne sont rien.’ C’est probablement lui qui a influencé le choix du capitaine serbe et lui a soufflé le nom de Victor Troicki. Ce fut l’énorme surprise de cette finale, le choix de dernière minute, l’homme providentiel. Les Serbes eux-mêmes s’attendaient à voir jouer Janko Tipsarevic. Face à Troicki, Michaël Llodra n’a jamais retrouvé l’état de grâce qui était le sien en simple lors de la demi-finale contre l’Argentine. Il avait peut-être laissé beaucoup de forces durant le double, où il avait été plutôt moyen et lent A 30 ans, la désillusion est énorme pour lui. Cette Coupe Davis, c’était son rêve d’enfant. Gaël Monfils, lui, va devoir franchir un palier et battre des joueurs du Top 10. Quant à l’équipe de France, elle a pu mesurer le poids de l’absence de Jo-Wilfried Tsonga, dont la puissance aurait été précieuse face aux Serbes. La déception est énorme car on se voyait déjà toucher le Saladier d’Argent. »

dossier :

Novak Djokovic