RMC Sport

Djokovic à la rescousse d'une chapelle niçoise?

Contacté par Le Figaro, l'entourage de Novak Djokovic explique que le numéro un mondial "pense à aider" une chapelle de Nice mise en vente et menacée, "probablement avec un don en argent".

"Stefan et moi avons visité une église serbe très spéciale à Nice. C’est un endroit où la communauté serbe est nourrie. Les familles passent du bon temps ensemble. Les enseignants se portent volontaires pour jouer avec les enfants. Ils lisent des histoires, puis font du théâtre. C’était merveilleux de faire partie de cette journée spéciale, avec des familles serbes qui se rassemblent et partagent de beaux moments." Le 22 décembre dernier, via ses réseaux sociaux, Novak Djokovic avait raconté à ses fans sa visite dans une petite chapelle orthodoxe de Nice. Le numéro un mondial s’y était rendu avec son fils Stefan et avait publié des photos sur son compte Instagram le montrant notamment en train d’allumer un cierge. Quelques mois plus tard, il pourrait bien être le sauveur de ce lieu orthodoxe mis en vente et menacé.

Djokovic "pense à aider" la chapelle

Dans son édition de mercredi, Le Figaro explique que le Serbe envisage d’aider financièrement la chapelle. Le journal explique que le bail du lieu est arrivé à échéance depuis le 31 août et que les six héritiers de la propriétaire, qui demandait un loyer de 115 euros par mois pendant des années, comptent vendre. Ils ont assigné les locataires en justice pour les déloger afin de vendre le local. L’affaire, appelée deux fois à l’audience devant le tribunal d’instance de Nice, a été renvoyée au 13 mai. Selon une des héritières contactées par Le Figaro, les locataires ne souhaitent pas acheter "ou alors au ras des pâquerettes". C’est là que Djokovic pourrait intervenir. Son entourage a expliqué au Figaro qu’il "pense à aider" la chapelle, "probablement avec un don en argent".

Le Figaro précise que le Serbe a déjà soutenu l’Eglise orthodoxe par le passé en finançant un monastère au Kosovo. "Et dans le village natal de son grand-père, au Monténégro, il a fait construire une petite chapelle", ajoute auprès du quotidien Novak Bilic, secrétaire du diocèse d’Europe occidentale du patriarcat de Serbie.

dossier :

Novak Djokovic

RR