RMC Sport

"Les autres joueurs passent pour des idiots", tacle Tsitsipas sur l'affaire Djokovic

Interrogé par un média indien, Stefanos Tsitsipas a réagi à l’affaire Novak Djokovic. En glissant un petit tacle au n°1 mondial, qui est arrivé à Melbourne non-vacciné. Le Serbe ne sait toujours pas s’il sera autorisé à participer à l’Open d’Australie la semaine prochaine.

Il a pris quelques pincettes, histoire de rester diplomate. Mais ça ne l’a pas empêché de livrer son sentiment. Interrogé par le média indien World is One, Stefanos Tsitsipas a réagi à l’affaire Novak Djokovic, qui secoue la planète tennis depuis plusieurs jours. Arrivé non-vacciné à Melbourne, le n°1 mondial figure bien au tableau du premier Grand Chelem de l’année. Mais il n’est pas encore sûr d’être autorisé à participer à l'Open d'Australie, qui démarre la semaine prochaine.

"Il faut beaucoup d’audace pour faire ça"

"Djokovic a fixé ses propres règles, c'est clair, observe Tsitsipas, n°4 mondial. Il a fait quelque chose que peu de joueurs ont osé faire, surtout depuis que l'ATP et Tennis Australia ont annoncé certains critères pour entrer sur le territoire australien. Personne ne pensait pouvoir venir sans être vacciné ou en ne suivant pas protocoles imposés aux joueurs. Il faut beaucoup d'audace pour faire ça, pour prendre le risque de ne pas jouer un tournoi du Grand Chelem."

S’il obtient le droit de jouer en Australie, "Djoko" débutera son tournoi face au Croate Miomir Kecmanovic. Avant de peut-être croiser la route de Gaël Monfils. Avec l’objectif de remporter un dixième sacre à Melbourne Park et un 21e titre du Grand Chelem (record absolu). En attendant d’être fixé sur son sort, le Serbe de 34 ans s’entraîne sur place.

" On dirait que tout le monde ne respecte pas les règles"

De quoi agacer un peu Tsitsipas, qui y voit un traitement de faveur, alors où 97% du circuit a accepté de se faire vacciner. "On dirait que tout le monde ne respecte pas les règles de Tennis Australia et du gouvernement, peste le Grec de 23 ans. Et cette très faible minorité fait passer la majorité des autres joueurs pour des idiots, en quelque sorte."

Après avoir repoussé au maximum l’échéance, Tsitsipas s’est lui-même résolu à se faire vacciner en fin de saison dernière, pour être en mesure de pouvoir disputer l’Open d’Australie. "J’ai choisi d’y aller et d’être prêt à 100% pour tout ce qui allait arriver et de ne pas avoir à penser à autre chose, explique-t-il. Cela ne veut pas dire que ma voie est la bonne et la sienne est la mauvaise. Chacun a une perception différente".

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Journaliste RMC Sport