RMC Sport

Dopage: Nadal agacé par les rumeurs, Bachelot et Sharapova

Rafael Nadal

Rafael Nadal - AFP

Amené à réagir au contrôle positif au meldonium de Maria Sharapova, le tennisman espagnol Rafael Nadal s’est dit « fatigué » par les éternelles rumeurs de dopage le visant personnellement.

« Je veux croire qu'elle a fait une erreur, que c'est une négligence, mais elle doit être punie. » Voilà ce que pense Rafael Nadal de l’affaire Maria Sharapova. Lundi, la joueuse russe avait avoué avoir été contrôlée positif au meldonium, un médicament figurant depuis le 1er janvier dans la liste des produits dopants. Une révélation qui a fait rejaillir le spectre du dopage dans le tennis.

Nadal : « Je suis un joueur complètement propre »

Ce jeudi, la polémique a pris de l'épaisseur par le biais de Marca qui rapporte les propos de Roselyne Bachelot, ex-ministre des Sports entre 2007 et 2010, dans l'émission Le Grand 8, sur D8. « On ne révèle pas les contrôles positifs, les sanctions qui sont données dans le tennis. On apprend curieusement qu’un joueur ou une joueuse a une blessure qui le maintient des mois en dehors des courts. On sait à peu près que la fameuse blessure de Rafael Nadal qui a entraîné sept mois d’arrêt de compétition est très certainement due à un contrôle positif. Chaque fois que tu vois un joueur de tennis qui s’arrête pendant plusieurs mois, c’est qu’il a été contrôlé positivement et qu’il est couvert par la loi du silence. » En 2012, Rafael Nadal avait été éloigné des courts en raison d'une blessure au genou.

Les accusations de Roselyne Bachelot

Les accusations de dopage : un sujet sensible pour l’Espagnol qui a régulièrement été l’objet de certaines accusations, notamment lors de l'affaire Puerto. « Je les ai entendues et cela commence un peu à me fatiguer, a déclaré l’ex-numéro un mondial lors d’une conférence de presse avant son entrée en lice au Masters 1000 d’Indian Wells. Je n'ai jamais eu la tentation de faire quelque chose d'interdit. Je me suis toujours tenu loin du dopage, je suis un joueur complétement propre, j'ai travaillé si dur pendant ma carrière que je ne prendrai jamais rien pour revenir plus vite si je suis blessé. Je n'ai jamais rien fait d'illégal et je ne le ferai jamais », a conclu le nonuple vainqueur de Roland-Garros.

dossier :

Rafael Nadal