RMC Sport

Paris-Bercy : ce sera Djokovic-Ferrer !

-

- - -

Tombeur de Rafael Nadal en deux sets ce dimanche (6-3, 7-5), David Ferrer retrouvera Novak Djokovic en finale du Masters 1000 de Paris-Bercy. Le Serbe avait battu Roger Federer plus tôt dans l’après-midi (4-6, 6-3, 6-2).

Djokovic éteint Federer : 4-6, 6-3, 6-2

Leur 30e affrontement s’était fait attendre. Cela faisait en effet près d’un an que Federer et Djokovic ne s’étaient plus croisés sur un court et le plaisir n’en a été que décuplé ce samedi, les deux hommes livrant un magnifique combat. Comme souvent ces derniers temps à l’avantage du Serbe, vainqueur désormais de huit de leurs onze derniers affrontements (4-6, 6-3, 6-2). Excellent pour se défaire de Del Potro en quarts de finale, le Suisse a pourtant semblé poursuivre sur sa lancée avec un premier set mené d’une main de maître, face au numéro 2 mondial qui n’avait concédé qu’une fois son service depuis le début du tournoi.

Malheureusement pour lui, le « Djoker », après avoir subi un nouveau break en début de deuxième manche, a basculé en mode machine, bien décidé à ne pas voir sa série de 15 victoires s’interrompre. Moins performant au service, Federer a vu le match lui échapper inexorablement, subissant la loi de Djokovic qui n’a plus perdu depuis l’US Open, et tentera dimanche de s’offrir un troisième titre de rang après Pékin et Shanghai. Il pourra en tout cas aborder sa finale en pleine confiance, après avoir dominé… Zlatan Ibrahimovic, descendu sur le court échanger quelques balles avec le vainqueur du jour. Le coup de droit de Ferrer ou de Nadal, qu’il peut retrouver en finale, sera en revanche autrement plus puissant que celui de la star parisienne.

Ferrer crée la surprise contre Nadal : 6-3, 7-5

Il n’avait gagné que quatre de leurs vingt confrontations. Aucune des neuf dernières. Mais David Ferrer a su laisser les statistiques de côté ce samedi pour s’offrir le droit de défendre son titre en finale, face à Novak Djokovic. Contre le numéro 1 mondial, l’Espagnol a réalisé le match parfait, en prenant un soin tout particulier à éviter le coup droit de son cadet. Une tactique payante face à un Nadal moins tranchant qu’à l’accoutumé, commettant au final plus de fautes directes (25 contre 20) et réussissant moins de points gagnants que son adversaire (19 contre 29). 

Le Majorquin a pourtant laissé croire à un retournement de situation dont il a le secret, en égalisant à 5-5 dans le deuxième set alors que Ferrer servait pour le match. En vain. Le « pou » était trop fort ce samedi et totalement maître de ses nerfs pour assommer Nadal dans la foulée. La finale rêvée entre les deux premiers mondiaux n’aura donc pas lieu. Mais si Ferrer conserve un tel niveau de jeu, le public de Bercy n’y perdra pas au change. Et Djokovic, qui peut encore, grâce à ce résultat, espérer coiffer Nadal sur le fil au classement ATP en fin de saison, ne s’en plaindra pas non plus.

A lire aussi : 

- En vidéo : Zlatan joue avec Djokovic

- Les huit maîtres en quart à Bercy

- L'actu des Masters

dossier :

Roger Federer

A.T.