RMC Sport

Djokovic : « La plus belle victoire de ma carrière »

Novak Djokovic reçoit son trophée sous les yeux de Rafael Nadal

Novak Djokovic reçoit son trophée sous les yeux de Rafael Nadal - -

Extenué après sa victoire historique face à Rafael Nadal en finale de l’Open d’Australie (5-7, 6-4, 6-2, 5-6, 7-5) en 5h53, ce dimanche, Novak Djokovic estime avoir vécu le plus beau match de sa carrière après avoir souffert de tout son être.

Novak Djokovic, est-ce la plus belle victoire de votre carrière ?

Oui. Il y a aussi Wimbledon parce que c’est le tournoi que j’ai toujours rêvé de gagner. Mais je pense que ce tournoi se situe encore au-dessus parce que nous avons joué près de six heures. C’est incroyable ! C’est le plus longue finale dans l’histoire des Grands Chelems. Rien que de savoir ça me fait pleurer. Je suis très fier de faire partie de cette histoire et de rejoindre les joueurs qui ont remporté plusieurs Grands Chelems d’affilé (ndlr : il a rejoint Rod Laver, Pete Sampras, Roger Federer et Rafael Nadal dans la catégorie des joueurs ayant remporté trois Grands Chelems de suite). Je suis aussi très flatté d’avoir joué sur la Rod Laver Arena devant 15 000 spectateurs qui sont restés jusqu’à 1h30 du matin !

Comment vous êtes-vous retrouvés dans cette situation ?

C’est une finale en cinq sets. J’ai eu l’occasion de conclure le match dans le quatrième set mais il est revenu grâce à des points et des services incroyables. Il méritait de prolonger le match dans le cinquième set. Mon corps a commencé à ralentir. Mais je me suis dit qu’il ne devait pas être mieux que moi. J’ai essayé de m’accrocher mentalement, de garder mon sang-froid et de retenir mes émotions. Quand il a mené 4-2 dans le dernier set, j’ai joué au-delà de mes limites. N’importe quel autre joueur de tennis dirait la même chose : nous vivons pour jouer ces matches. Nous consacrons toute notre vie à ce sport pour remporter une finale de Grand Chelem en six heures !

Rafael Nadal a déclaré qu’il avait apprécié souffrir sur le court. Le rejoignez-vous à ce sujet ?

Je suis absolument d’accord avec lui. J’ai déjà vécu des sentiments semblables lors de certains matches mais jamais à ce point-là. J’avais des douleurs partout, je souffrais mais il fallait que je mette mes jambes en action et que je pousse encore jusqu’au point suivant. Les orteils saignaient. Tout cela est insupportable mais vous profitez de cette douleur.

« Je suis prêt pour Roland-Garros »

Pouvez-vous comprendre la déception de Rafael Nadal que vous venez de battre pour la septième fois consécutive en finale d’un tournoi ?

J’ai déjà été dans cette position il y a quelques années quand je perdais la plupart de mes demi-finales et des finales contre lui et Roger durant les Grands Chelems. Je sais comment il se sent. Malheureusement, il n’y a qu’un seul gagnant. Nous avons tous les deux joué à 100% et tout donné jusqu’à la fin. Il aurait aussi mérité de gagner ce soir. Je dirais la même chose si j’étais dans la position du perdant.

Vous pouvez réaliser un Grand Chelem à cheval sur deux saisons si vous remportez Roland-Garros en mai prochain. Allez-vous accorder une grande importance à la préparation du tournoi français ?

Oui, ce sera très important. Cette année, ma priorité est de réaliser le Grand Chelem et les Jeux Olympiques. Ça ne veut pas dire que je ne vais pas bien jouer sur les autres tournois mais les Grands Chelems sont plus importants pour moins. Je veux atteindre la finale pour la première fois de ma carrière à Roland-Garros. Je ne l’ai jamais fait et j’ai le sentiment que je suis prêt pour atteindre cet objectif.

Le titre de l'encadré ici

Les cinq plus longues finales de Grands Chelems |||

Open d’Australie 2011 : Novak Djokovic  bat Rafael Nadal (5-7, 6-4, 6-2, 6-7, 7-5) en 5h53
US Open 1988 : Mats Wilander bat Ivan Lendl (6-4, 4-6, 6-3, 5-7, 6-4) en 4h55
Wimbledon 2008 : Rafael Nadal bat Roger Federer (6-4, 6-4, 65-7, 68-7, 9-7) en 4h48
Roland-Garros 1982 : Mats Wilander bat Guillermo Vilas (1-6, 7-6, 6-0, 6-4) en 4h42
Open d'Australie 1988 : Mats Wilander bat Pat Cash (6-3, 6-7, 3-6, 6-1, 8-6) en 4h28

dossier :

Novak Djokovic

Recueilli par E.S. à Melbourne