RMC Sport

Open d'Australie: Berrettini forfait, Tsitsipas en quarts face à Nadal

Stefanos Tsitsipas défiera Rafael Nadal en quart de finale de l'Open d'Australie. Le Grec s'est qualifié sans jouer, son adversaire, l'Italien Matteo Berrettini déclarant forfait avant le match.

L'Italien Matteo Berrettini (10e), qui s'était blessé aux abdominaux au tour précédent, a déclaré forfait lundi avant son huitième de finale de l'Open d'Australie contre Stefanos Tsitsipas (6e). "J'ai un problèmes aux abdos. Les docteurs m'ont dit que ça risquait de s'aggraver. J'ai décidé de ne pas jouer parce que ça n'en valait pas la peine", a expliqué le cogneur italien de 21 ans en conférence de presse. "J'ai ressenti ça à la fin du match contre Khachanov et c'est pire que ce que je pensais. J'espérais que ce n'était pas grave, mais ça l'était parce que me voilà ici, je ne peux pas jouer", a-t-il souligné. Du coup, Tsitsipas se retrouve sans jouer en quarts de finale, où il affrontera Rafael Nadal (2e) mercredi. L'Espagnol a dominé Fabio Fognini en trois sets.

Djoko, blessé aussi, "est prêt à accepter" les risques"

Souffrant de symptômes comparables apparus durant son troisième tour vendredi, Novak Djokovic a joué et remporté malgré la douleur son huitième de finale, dimanche. Et il a souligné être "prêt à accepter" tous les risques pour tenter d'aller le plus loin possible dans ce premier Majeur de l'année.

Berrettini avait soudain ressenti une douleur abdominale samedi à la fin de son match du troisième tour contre Karen Khachanov (20e). Il avait quand même réussi à s'imposer 7-6 (7/1), 7-6 (7/5), 7-6 (7/5). "Je ne sais pas ce qu'il s'est passé, mais j'ai senti une douleur sous mes côtes (à gauche). Le "physio" a dit qu'il n'y avait pas d'élongation, que ce devait être un petit problème musculaire", avait expliqué l'Italien sur le coup. "Ça me faisait mal, surtout au service, et j'ai perdu un peu de concentration. Je menais deux sets à zéro, je jouais bien, j'étais sur mon élan et soudain j'ai eu cette douleur", avait-il ajouté.

AB avec l'AFP