RMC Sport

Comment Nadal est redevenu « Rafa »

Rafael Nadal

Rafael Nadal - -

Arrivé à Paris dans l'ombre de Djokovic, qui venait de le battre quatre fois en finale, l'Espagnol ne partait curieusement pas favori cette année à Roland-Garros. Avant de triompher pour la 6e fois. Retour sur un tournoi pas comme les autres.

1er tour - John Isner (USA) : 6-4, 6-7, 6-7, 6-2, 6-4

Lors de ce premier tour, face à un adversaire toujours difficile à jouer, Nadal semble tantôt dépassé, tantôt à côté de la plaque. Après avoir perdu deux sets, l’Espagnol l’emporte finalement au physique face à un John Isner sur les rotules. Mais il ne rassure pas du tout sur son niveau de jeu.

2e tour - Pablo Andujar (ESP) : 7-5, 6-3, 7-6

Ce deuxième tour contre l’un de ses compatriotes, spécialiste de la terre battue, peut permettre d’évaluer avec plus de précision où se situe l’Espagnol. Vainqueur en trois sets serrés, il l’emporte sur sa valeur intrinsèque, bien supérieure à celle d’Andujar, seulement 48e joueur mondial. Il reste pourtant bien loin du niveau qui est d’ordinaire le sien sur terre battue.

3e tour - Antonio Veic (CRO) : 6-1, 6-3, 6-0

Issu des qualifications, Antonio Veic (227e joueur mondial) ne constitue pas un réel obstacle pour l’Espagnol. Ce match à sens unique est d’ailleurs conclu en à peine une heure quarante de jeu et trois petits sets. Nadal ne trébuche pas, mais il est encore bien difficile de dire s’il s’est retrouvé.

Huitièmes de finale - Ivan Ljubicic (CRO) : 7-5, 6-3, 6-3

Cette partie contre un second Croate d’affilée est loin d’être gagnée d’avance pour l’Espagnol, qui sait que le jeu atypique de son adversaire peut lui causer des problèmes. Il est d’ailleurs un peu malmené dans le premier set, qui dure presque une heure de jeu, avant de se ressaisir. On le sent monter en puissance.

Quarts de finale - Robin Söderling (SUE) : 6-4, 6-1, 7-6

Face à Robin Söderling, le seul qui l’ait jamais battu à Roland-Garros, Rafael Nadal a tout à perdre. Mais l’Espagnol entre dans la partie avec une immense détermination. A aucun moment il ne laisse le Suédois l’inquiéter. Le grand « Rafa » est de retour.

Demi-finales - Andy Murray (GBR) : 6-4, 7-5, 6-4

L’Espagnol dispute face à la tête de série numéro 4 un match d’une rare âpreté. Andy Murray est décidé à se battre sur tous les points et chacun des trois sets durera plus d’une heure. Mais sur les points décisifs, Nadal fait jouer son mental et son expérience, au point d’écœurer son adversaire. Le voilà encore en finale.

Finale - Roger Federer (SUI) : 7-5, 7-6, 5-7, 6-1

Nadal retrouve pour la quatrième fois Roger Federer en finale de Roland-Garros. Dans un match d’une intensité rare, les deux hommes jouent un tennis fabuleux. Après avoir sauvé une balle de set dans la première manche, le Majorquin remporte les deux premiers sets, avant de subir le réveil du Suisse. Plus fort physiquement et mentalement, Nadal remporte ensuite le quatrième set et égale Björn Borg, six fois sacré sur la terre battue parisienne.