RMC Sport

Roland-Garros: comment le public réagit au naufrage français

Le public de Roland-Garros

Le public de Roland-Garros - AFP

Avec la défaite de Caroline Garcia, battue ce lundi par l’Allemande Angelique Kerber en huitièmes de finale (6-2, 6-3), il n’y a plus aucun représentant tricolore en simple à Roland-Garros. "C’est comme ça chaque année", peut-on entendre du côté de la Porte d'Auteuil chez les supporters français, fatalistes et désabusés.

Elle a rangé son drapeau bleu, blanc, rouge dans son sac à dos. Il ne lui servira plus cette semaine. Sophie, supportrice venue de Lille, sort des tribunes du court Suzanne-Lenglen, où elle a vu Caroline Garcia sombrer face à l’Allemande Angelique Kerber en huitièmes de finale de Roland-Garros ce lundi (6-2, 6-3).

"Je suis déçue, c’était la dernière Française en lice, on y croyait tellement", explique-t-elle vêtue d’un t-shirt "France". "Honnêtement, je pensais vraiment qu’elle pouvait gagner Roland-Garros. Elle a grave le potentiel. Et puis là, je sais pas, beaucoup de fautes directes, on a vu qu’elle n’était pas à son niveau, pas au niveau de ce qu’elle avait fait les tours précédents", poursuit-elle.

"Peut-être l’an prochain pour les Français ?"

Maxime et Jérémy, chapeau sur la tête, se sont clairement ennuyés ce lundi après-midi. "C’était un match qui était très plat, elle n’était vraiment pas dedans. Elle a fait beaucoup de fautes, alors qu’on voyait qu’elle était à un niveau supérieur à sa concurrente. Elle a fait tellement de fautes que le match était inintéressant. Je suis déçu, je m’attendais à ce qu’elle joue vachement mieux, c’est quand même la 7e mondiale. Du coup, elle s’est faite éliminer bêtement", regrette le premier. Les supporters du Lenglen ont pourtant poussé leur joueuse. "On l’a encouragée ! Je pense qu’elle stressait beaucoup", bougonne Sophie.

"Elle avait le visage fermé. Ça ne lui a pas porté chance, mais on l’a supporté et on continuera à la supporter encore", assure-telle. Fatma, elle, a le sentiment que Caroline Garcia "n’y a pas cru". "On sentait à la fin qu’elle se disait qu'il fallait continuer à y croire. Mais elle n’y arrivait pas", souffle-t-elle.

Zéro pointé pour les Français, mais pas zéro intérêt pour les fans de tennis pour la suite de ce Roland-Garros. "C’est comme ça chaque année, on a l’habitude", balancent Maxime et Jérémy. "Mais on revient quand même pour la finale", ajoutent-ils. "Ça arrive quand même souvent", sourit Fatma. Et de conclure: "C’est triste, mais il y a quand même beaucoup d’autres bons joueurs. Peut-être l’an prochain pour les Français ?"

Julien Richard