RMC Sport

Roland-Garros: Garcia poursuit son chemin et rejoint Svitolina

La numéro deux française Caroline Garcia (45e mondiale) s'est qualifiée pour les huitièmes de finale de Roland-Garros en renversant la Belge Elise Mertens (20e) en trois sets vendredi (1-6, 6-4, 7-5). Elle affrontera Elina Svitolina pour une place en quarts..

Son premier huitième de finale en Grand Chelem depuis plus de deux ans. Caroline Garcia a remporté vendredi son match du troisième tour de Roland-Garros face à la tête de série n°16 Elise Mertens (1-6, 6-4, 7-5). La Française, 45e mondiale, défiera Elina Svitolina. Elle aura ainsi l'occasion d'égaler son meilleur résultat en tournoi majeur (quart de finale en 2017, à Paris).

Sous le toit du court Central, Caroline Garcia a très mal démarré sa partie: neuf fautes directes dans les trois premiers jeux lui ont valu d'être menée trois jeux à zéro, avec un double break en faveur d'Elise Mertens. Mais la Lyonnaise ne s'est pas découragée et s'est ensuite montrée à la fois très appliquée et très percutante, en particulier au service (73% de première balle) et en coup droit, jusqu'à totaliser 38 coups gagnants, dont six aces. Même si les choses n'ont pas été simples au moment de conclure.

"J'ai réussi à rester calme et à trouver des solutions"

Au service pour le gain de la rencontre à 5-4, Caroline Garcia a laissé filer trois premières occasions de conclure et permis à Élise Mertens d'égaliser à 5-5. Puis après s'être emparée de nouveau de la mise en jeu de la Belge, elle lui a de nouveau offert une chance de revenir à hauteur, avant de transformer sa sixième balle de match, après 2h15 de combat.

"C'était indécis, c'est sûr, une vraie bataille", a commenté la numéro deux française tout sourire. "J'ai très mal démarré, mais j'ai réussi à rester calme et à trouver des solutions, à me battre, et petit à petit, ça a tourné en ma faveur, a-t-elle rembobiné. Dans le troisième set, j'ai fait la course en tête mais il y a un peu de tension qui est arrivée sans prévenir à un moment donné". La différence s'est faite quand elle a "mené le jeu" avec son coup droit", selon elle. "C'est quand je joue vers l'avant que je joue le mieux".

Deux autres joueuses françaises tenteront de l'imiter samedi: Fiona Ferro (49e) et la jeune Clara Burel (19 ans). La première est opposée à la Roumaine Patricia Maria Tig, la seconde à la Chinoise Shuai Zhang.

JA avec AFP