RMC Sport

Roland-Garros: "J'ai retrouvé le tennis que j'aime" assure Paire malgré sa défaite

Vivement soutenu par le public parisien, et très intéressant lors de certains jeux, Benoit Paire s'est tout de même incliné contre le Norvégien Casper Ruud ce lundi au premier tour de Roland-Garros. Le Français a quitté le court en larmes, mais remotivé par cette journée.

Le tennis était là, du moins sur certains échanges, mais le physique était sans doute trop défaillant pour espérer mieux. Avec le soutien inconditionnel et bruyant du public, Benoit Paire (40e mondial) a pris un set au Norvégien Casper Ruud (16e), ce lundi au premier tour de Roland-Garros, avant de connaître une baisse de régime et de finalement s'incliner en quatre sets (5-7, 6-2, 6-1, 7-6) et 3h de jeu environ.

Malgré un début de saison catastrophique, et quelques déclarations qui ont hérissé le poil des instances dirigeantes, l'Avignonnais a été vivement encouragé par les spectateurs du court Simonne-Mathieu pour son entrée en lice dans le Grand Chelem parisien. "On t'aime Benoît", "C'est dans la tête", "On est chez nous", "Tu es monstrueux", a-t-on ainsi pu entendre sous le ciel bleu de la Porte d'Auteuil. Paire leur a bien rendu, avec quelques coups de classe, et surtout en affichant un visage combatif, une envie retrouvée. Et puis des larmes, surprenantes, après la victoire de son adversaire.

>>> Roland-Garros en direct

"Cette dose d'amour me fait déjà du bien"

"J'étais venu pour retrouver le tennis que j'aime, l'ambiance que j'aime à Roland, a-t-il expliqué après la rencontre. Cette ambiance dès les premiers points, cela m'a fait chaud au coeur. Cela m'a motivé. Il y avait beaucoup d'émotion en rentrant sur le terrain. C'est quelque chose qui va me marquer car certes ce n'était pas le résultat que j'attendais, mais en termes de bien mental c'est ce que je recherchais. Je suis hyper rassuré, fier d'avoir joué ce tournoi". 

Paire n'a d'ailleurs pas manqué de remercier le public. "Cette dose d'amour me fait déjà du bien, reconnait le joueur, très émotif. C'était tellement difficile ces derniers mois, les critiques, les gens qui parlent pour rien... J'ai retrouvé le tennis que j'aime avec du public, avec des émotions, du partage. C'est pour ça que je fais ce métier. A un moment on ne joue pas que pour soi, on joue pour procurer du bonheur. J'ai vu un public derrière moi. Je reçois tellement de critiques que quand je reçois cet amour, cela me fait vraiment du bien".

Et d'évoquer ses larmes: "Je me suis effondré, mais pas de tristesse. J'ai tellement souffert pendant ces derniers mois. Tous les gens qui m'aiment souffrent, ils voient que je ne suis pas heureux, qu'il me manque quelque chose dans ma vie. Je suis quand même assez sensible, et recevoir des messages où on me descend toute la journée... Si vous avez besoin de mes déclarations pour vivre, c'est que vous ne servez à rien. Si j'ai craqué c'est que je suis noué depuis quelques mois. Il fallait que cela sorte. J'ai ressenti que les gens se sont régalés, et moi aussi. Et cela m'a fait ressortir tout ce que j'ai de bien en moi."

Quant au futur, Benoit Paire s'est pour une fois montré un peu optimiste. "Je me dis que j'ai le niveau de jeu, avec un peu plus de confiance et de physique je peux me dire que le tennis, ce n'est pas fini, observe-t-il. Je peux encore faire de belles choses."

C.C. avec Anthony Rech