RMC Sport

Roland-Garros: Monfils sorti sans gloire, fin des espoirs français

Il n'y a plus de Français en lice (en simple) à Roland-Garros. Dernier représentant tricolore, Gaël Monfils n'a pas fait le poids, balayé en trois sets par Dominic Thiem ce lundi (6-4, 6-4, 6-2). Un peu plus tôt, Benoît Paire avait fini par craquer contre Kei Nishikori.

Le tableau féminin était dépourvu de représentante tricolore depuis l'élimination de Caroline Garcia... dès le deuxième tour. Cette fois, c'est également terminé dans le tableau masculin. Dernier Français encore en lice ce lundi, Gaël Monfils a été balayé par le très studieux Dominic Thiem, en trois manches (6-4, 6-4, 6-2)

Moins de deux heures et une entame cauchemardesque

Seulement 1h48 pour plier l'affaire. L'Autrichien n'a jamais tremblé dans cette rencontre. Et Monfils n'est pas parvenu à emballer le match. Premier set conclu en une demi-heure avec un break d'entrée de Thiem... sur jeu blanc, avant une maigre embellie du Français. Mais la tête de série numéro 4 était bien en place et a mieux géré la fin de la deuxième manche que son adversaire, sorti du match. 

Gaël Monfils pourra sans doute nourrir des regrets. Celui surtout de ne pas avoir joué crânement sa chance. En quarts de finale, nouveau duel de cogneurs en perspective puisque Thiem affrontera Juan Martin Del Potro ou Karen Khachanov.

Paire peut s'en vouloir

Un peu plus tôt, le public avait vibré davantage devant la fin de match de Benoît Paire. Mais à l'arrivée, même sanction. Le Français ne disputera pas son premier quart de finale en Grand Chelem, finalement battu en cinq manches par Kei Nishikori (2-6, 7-6, 2-6, 7-6, 5-7 en 3 h 55).

Mené deux sets à un avant l'interruption de la nuit, l'imprévisible trentenaire est parvenu à revenir à deux sets partout sur le Lenglen. Et même à mener 4-1 puis 5-3 dans le cinquième set. "C’est moi qui le perds un peu tout seul et je m’en veux, regrettait-il en conférence de presse. Ce match, s’il se jouait en trois ou quatre sets, je dois le perdre, mais en cinq sets je dois le gagner." Le Japonais rejoint Rafael Nadal.

Mieux qu'en 2018

Comme l'an dernier, il n'y a donc plus de Français en quart de finale de cette édition de Roland-Garros dans le tableau féminin. Mais il y en avait deux en huitièmes de finale, contre aucun en 2018. Et la jeunesse a montré le bout de son nez durant les premiers tours. Un moindre mal en somme.

dossier :

Gaël Monfils

A.Bo