RMC Sport

Tournoi de Monte-Carlo : les enjeux du duel Monfils-Nadal

En finale du Masters 1000 de Monte-Carlo, ce dimanche (14h30), Gaël Monfils devra aller chercher le grand champion sur terre battue, Rafael Nadal. Enjeux.

La finale pour Monfils, déjà un petit exploit

Son principal fait d’armes en Grand Chelem est une demi-finale de Roland-Garros en 2008. 16e au classement ATP avant le début du tournoi, Monfils sautera sur l’occasion de réintégrer le top 10 qu’il a quitté fin 2012 s'il bat Rafael Nadal en finale du Masters 1000 de Monte-Carlo ce dimanche (14h30). Mais il s'est d’ores et déjà installé dans le Top 5 de la saison 2016. Satisfait par son niveau de jeu depuis le début du tournoi monégasque, rassuré par son genou qui ne le fait plus souffrir, « Slideman » débarquera en finale sans avoir perdu un seul set de la semaine (10-0). Costaud. 

Nadal, mission reconquête

En venant à bout d’Andy Murray, l'Espagnol s'est qualifié pour la 10e finale de sa carrière à Monte-Carlo. Dominé dans le premier set, le numéro 5 mondial sera passé par tous les états avant de petit à petit retrouver de sa superbe et de terrasser son adversaire après plus de deux heures et demie de combat (2-6, 6-4, 6-2). Impressionnant physiquement comme à ses plus belles heures, Nadal aura fait la différence sur la longueur. Si ce dimanche, il aura l'occasion de remporter un 28e Masters 1000 (rien que ça…), l’enjeu pour lui est encore plus important. Rafael Nadal est en mission reconquête ! Son objectif ces dernières semaines, montrer qu’il ne va pas aussi mal qu’on le dit et le montrer dès le début de la saison sur terre, Roland-Garros en ligne de mire. En quête de confiance, Nadal se rassure jour après jour et un titre majeur dans sa situation lui ferait plus que du bien, à lui, comme à son classement ATP.

Première finale d’un Français sur terre battue en Masters 1000 depuis 2005

Depuis 15 ans, le tournoi du Rocher réussit assez peu au tennis français. Avant cette édition 2016, Tsonga, Monfils, Gasquet et Simon cumulaient seulement quatre demi-finales à Monte-Carlo, dont trois perdues face à… Rafael Nadal. Pour retrouver la victoire d’un Français sur le Rocher, il faut remonter à l'édition 2000 lorsque Cédric Pioline avait décroché l'unique titre de sa carrière en Masters 1000 en battant le Slovaque Dominik Hrbaty. La dernière finale d’un Français sur terre battue remonte elle à 2005, Richard Gasquet était alors battu à Hambourg par Roger Federer. Un Français peut-il aller chercher Rafael Nadal sur terre battue ? Le défi sera plus que de taille pour Gaël Monfils…

S.Menai