RMC Sport

US Open: Djokovic dénonce des conditions d’organisation "extrêmes"

Si l’US Open est toujours maintenu du 30 août au 13 septembre, le Grand Chelem new-yorkais devrait se disputer dans des conditions bien particulières, que dévoile Novak Djokovic. Le Serbe estime d’ailleurs qu’il serait "très compliqué" de les appliquer.

Rafael Nadal n’est pas le seul à s’inquiéter de la tenue de l’US Open. Comme l’Espagnol, le numéro 1 mondial Novak Djokovic a fait part de ses doutes quant à l’organisation du Grand Chelem, le premier post-interruption par la pandémie de Covid-19. 

Djokovic a révélé à la télévision serbe les mesures instaurées pour maintenir le tournoi tout en maintenant des précautions contre le coronavirus: "Je ne devrais peut-être pas en parler, mais... nous serions obligés de dormir dans des hôtels proches de l'aéroport et devrions être testés deux à trois fois par semaine."

Les joueurs ne pourront être accompagnés que par une seule personne dans le stade

En plus de devoir être restreints par l’hébergement et ces tests récurrents tout au long de la quinzaine, les joueurs devront aussi se passer de certains membres de leur staff. Une obligation très contraignante selon le Serbe, trois fois vainqueur du tournoi, qui vient s'ajouter à d'autres mesures envisagées

"Nous n'aurions le droit d'être accompagnés que d'une personne, poursuit-il. C'est tout simplement impossible. Il faut prendre en compte les coachs, les préparateurs physiques, les kinés. Tout cela me paraît très compliqué. Je comprends ces mesures, oui, car il y a d'énormes enjeux financiers autour de l'organisation de l'US Open. Nous verrons ce qu'il adviendra."

JAu